Accueil > Les Aventures extraordinaires du baron de Münchhausen, d’après les récits de (...)

Critiques / Jeune Public

Les Aventures extraordinaires du baron de Münchhausen, d’après les récits de Gottfried Bürger et Rudolph Erich Raspe.

par Dominique Darzacq

Drôle et tonique

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Héros populaire, entré dans la légende par la porte de la littérature, le baron de Münchhausen, est un personnage historique. Officier allemand à la solde des russes, il livra bataille contre les Turcs de l’empire ottoman en 1740. De retour en Allemagne, nostalgique de ses exploits militaires, il se complut à faire le récit de ses aventures qu’il enjoliva de folie et de truculence, ce qui lui valut le surnom de baron de Crac ! Les Aventures extraordinaires du baron de Münchhausen qui serait allé sur la lune à cheval sur un boulet de canon, ont inspiré le cinéma, notamment Méliès, comme la bande dessinée.
Depuis le temps qu’on les raconte, certains détails de ses aventures ont été modifiés, certaines équipées tronquées. Donc, marri de ces dérives, et puisque par définition le théâtre est le pays du fabuleux et du mentir vrai, notre baron a engagé une troupe de comédiens pour l’aider à raconter lui-même ce qui lui est arrivé et rétablir ainsi la vérité. Celle qu’il a choisie — la Compagnie lilloise du Joker — a l’imagination survitaminée et appartient à la famille des saltimbanques qui savent faire feu de tout bois avec la faconde du bateleur. Avec son chariot à la fois boîte à malice et décor Fregoli qui devient à vue, palais du sultan, embarcation dans la tempête, antre de Vulcain ou ventre de baleine, la troupe, avec humour et énergie, emboîte le pas aux extravagances du baron, joue à jouer, enfile costumes et personnages comme on enfile sa chemise et multiplie les trouvailles scéniques. Certaines, comme la scène du naufrage où le baron se retrouve dans le ventre d’une baleine, se teintent de véritable poésie et ont de quoi séduire les parents qui accompagnent leurs enfants.
Plus soucieuse du geste que de la voix, la troupe, parfois, peine à se faire entendre, mais sans doute est-ce un ajustement à trouver, un léger défaut à corriger qui n’empêche pas de percevoir qu’à travers les délirantes divagations du baron de Crac, c’est au théâtre que la troupe rend hommage.

Les Aventures extraordinaires du baron de Münchhausen, d’après les récits de Gottfried Bürger et Rudolph Erich Raspe. mise en scène Hacid Bouabaya , avec Willy Claessens, Bernard Debreyne, Marie Liagre, Barbara Monin, Hacid Bouabaya. Durée : 1h20. Théâtre de l’Epée de Bois, jeudi, vendredi, samedi 19h, dimanche 16h. Tel 01 48 08 39 74.
Du 23 au 25 juin à Mouscron puis en tournée à la rentrée 2010
© Alain Rudler

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.