Accueil > Nourrir l’humanité acte 2 par le collectif Adoc

Critiques / Théâtre

Nourrir l’humanité acte 2 par le collectif Adoc

par Michel Voiturier

Réussir le passage à une agriculture assainie

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Un théâtre documentaire et militant qui fait de l’enjeu d’une agriculture saine et responsable un spectacle ainsi qu’une réflexion. Il se veut la suite de « Nourrir l’humanité c’est un métier 1 ».

Jouable en tous lieux (grange – place publique – théâtre – bistrot… ou même camion spectacle) cette création itinérante se présente comme accessible à tous. Elle intègre des interviews de fermiers en guise de témoignages directs. Elle utilise une documentation de recherche dans des séquences jouées qui évitent un didactisme simpliste.

Les vidéos sont avant tout des apports épisodiques et montrent bien le rapport de la fiction interprétée et de la vraie quotidienneté des conditions de vie et de travail d’une bonne majorité des agriculteurs. Car pour convaincre, il convient que le jeu théâtral soit crédible sans pour autant être ni caricatural, ni totalement réaliste.

La plupart des problèmes essentiels sont abordés. Le poids des multinationales détentrices des brevets de produits chimiques. La répartition inégale des subventions nationales ou européennes. Les pressions exercées afin d’accroitre une productivité sans cesse à la poursuite de bénéfices immédiats. Mais également les expériences de reconversion vers des pratiques davantage protectrices de la biodiversité et de l’environnement, vers l’agencement de circuits courts entre producteurs et consommateurs. L’aperçu des changements positifs à moyen terme dans l’existence quotidienne des paysans, l’équilibre de certains biotopes, la rétribution plus équitable du travail.

Un décor réduit à sa dimension allusive suffit à évoquer des lieux divers à travers une table de cuisine et deux chaises ordinaires, une paire de ballots de paille, des lumières clignotantes de salle de bal, des panneaux revendicatifs de manifestations, un tableau champêtre de Van Gogh et des chants d’oiseaux pour la contemplation, une guitare et un harmonica pour des couplets folk, un praticable pour y grimper avant un discours revendicatif…

Quelques moments sont moins heureux. Jouer n’importe où n’est pas la garantie d’une acoustique impeccable. La bande son des vidéos anciennes manque parfois de perfection. Le parti pris de quelques accents locaux réclame une diction pas trop approximative. Qu’importe ! La sincérité est garante du message. La qualité du débat qui s’ensuit déplace le théâtre au cœur de la réalité.

Durée : 1h25
Lisibilité : dès 12 ans
Avec Charles Culot et en alternance Julie Remacle et Sarah Testa

En tournée :
23-24 avril 2022 Ferme du Buis (Barry) [Maison de la Culture (Tournai)]
29 avril 2022 : Régie des Quartiers (Herstal) 10h ; 19h30
30 avril 2022 : Centre culturel (Dison) 20h
2-5 mai 2022 : Régie des Quartiers (Herstal) 10h30
13 mai 2022 : Cellier du Baudet [Centre culturel de Bertrix] 11h ; 20h
18 mai 2022 : Centre culturel (Beauvechain) 20h30
19 MAI 2022 : Collège Saint-Barthélemy (Liège) à 10h30 ;13h30
6 juin 2022 : Sart-Risbart (Incourt) 19h
21 juin 2022 : Centre culturel (Ciney) 20h
22 juin 2022 : 4 Wings Foundation ( Ixelles) 17h
1 juillet 2022 : Festival Vacances Théâtre (Stavelot) 20h3
9 septembre 2022 : Ferme des Noyers (Corroy-le-Grand) 20h30
11 septembre 2022 : Centre culturel L’Envol (Chièvres)
13 septembre 2022 : Centre culturel (Visé)
15-25 septembre 2022 : Festival « Nourrir Bruxelles »
23 septembre 2022 : Festival « Nourrir Doisches » (Namur)
19 novembre 2022 : Centre culturel Espace Bernier (Waterloo)

Création collective : Compagnie Adoc
Mise en scène : Alexis Garcia
Régie générale et son : Nicolas Xhignesse
Création et régie lumière : Jean-louis Bonmariage
Scénographie : Claudine Maus, Dorine Voglaire
Production : Compagnie Adoc
Co-production : Arsenic2, la Wallonie via l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat
Soutien : CAL-Province de Liège, Manège Fonck/Festival de Liège, Fairebel, Centre Culturel de Durbuy, Moderne, Fondation Syndex, Crelan Fondation.

Photo : Olivier Laval

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.