Accueil > Le Champ des possibles de et avec Elise Noiraud

Critiques / Théâtre

Le Champ des possibles de et avec Elise Noiraud

par Dominique Darzacq

Quand la chrysalide devient papillon

Partager l'article :

La jeune Elise, 18 ans, bac ES (Economique et Social) option théâtre, obtenu avec mention bien au lycée Joseph Desfontaines de Melle, « la ville d’attache de Ségolène Royal », décide de quitter son Poitou-Charentes natal pour poursuivre ses études en Lettres modernes à la Sorbonne. Après La banane américaine sur l’ enfance , et Pour que tu m’aimes encore autour de l’adolescence, seule en scène, avec pour seuls accessoires une malle et une chaise, Elise Noiraud auteure, metteure en scène et comédienne, ajoute un troisième chapitre à son épopée autofictionnelle familiale en ciblant ce passage ô combien chaotique et délicat où la chrysalide tente d’échapper au cocon familial pour voler de ses propres ailes, assumer ses choix et aspirations.
Le chemin semé d’embûches diverses ne se parcourt pas sans heurts ni malheurs et s’émaille, bien sûr de rencontres. Celles de Tiphaine qui rit à ses blagues et fait qu’elle se sent un peu moins seule dans ce Paris où elle s’égare et ne connait personne.
Du Poitou-Charentes à Paris, on croise une conseillère d’orientation speedée, un agent immobilier accroché à son portable, la secrétaire de la Sorbonne un rien méprisante, la mère d’Agamemnon, bourgeoise ultra chic et snob qui l’engage pour du baby-sitting , le président gaucho bobo d’une association humanitaire , et quelques autres, toute une galerie de portraits crayonnés au fusain un peu à la Daumier avec en vedette l’insupportable mère d’Elise, femme stressée, mal dans sa peau, mère invasive et culpabilisante qui, sous ses prévenances et attentions, tente de lui rogner les ailes. Quant à Elise, un peu perdue « dans cette vie qu’elle ne comprend pas », elle n’est pas non plus exempte d’a priori et d’idées toutes faites et à ses copains parle de ses origines un peu comme on s’excuse « …ouais du Poitou-Charentes….Ben ouais c’est la campagne mais j’aime bien, parce que déjà tu as la nature et les gens ils sont super authentiques tu vois... Ben à Paris les gens y sont vachement dans l’apparence ». A travers l’odyssée de sa jeune provinciale, Elise Noiraud épingle sans ménagement un monde d’adultes enfermé dans ses systèmes et manières de voir. Si on peut regretter qu’à traiter tous ses personnages sur le mode de la caricature et du cliché, l’efficacité du rire l’emporte sur l’émotion, il n’en reste pas moins que l’épopée d’Elise éveille en nous quelques échos de ce que fut la nôtre hier, comme ceux de nos travers d’adultes aujourd’hui, et comptera sans nul doute parmi les attractives soirées du Off Avignon.

Le Champ des possibles écrit et interprété par Elise Noiraud collaboration artistique Baptiste Ribrault - durée 1h25

Théâtre de la Reine Blanche les mardi, jeudi, samedi à 20h45 jusqu’au 22 juin
Tel 01 40 05 06 96 www.reineblanche.com

Off Avignon Théâtre Transversal 18h30 du 5 au 28 juillet.

Photo ©Baptiste Ribrault

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.