Accueil > Traité de Scénotechnique par Pierre Gautier

Critiques / Livres, CD, DVD / Théâtre

Traité de Scénotechnique par Pierre Gautier

par Jean Chollet

L’envers du décor

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le rideau se lève. Un panorama, une ville, l’intérieur d’un palais ou d’une usine, apparaissent dans le cadre de la scène. Successivement ou simultanément leurs images se transforment ou disparaissent, en accompagnement d’un spectacle dramatique ou lyrique. Féériques, magiques, évocateurs ou troublants, ouvrant sur le rêve ou l’imaginaire, ces mouvements scéniques contribuent à l’aboutissement de l’expression de la représentation. Ils offrent un support et un prolongement à l’action dramatique et contribuent aux rythmes de la mise en scène. Quel spectateur de théâtre ou d’opéra ne s’est jamais interrogé sur les moyens utilisés pour obtenir ces effets ? Il s’est souvent engagé, faute d’informations suffisantes, dans des supputations diverses et variées le plus souvent éloignées de la réalité. Longtemps cet aspect est resté dans l’ombre, comme pour préserver une partie de la magie longtemps associée à l’illusion souhaitée au théâtre et seulement abordé ou approfondi par des professionnels directement concernés.

Cet ouvrage lève opportunément le voile sur une grande part des secrets qui entourent les techniques de la représentation. Il est réalisé par un expert en la matière, Pierre Gautier, ingénieur et co-directeur d’une société française majeure en équipement scénique. Ses nombreuses expériences lui ont permis d’appréhender de nombreux cas de figures et d’utilisations, dont il délivre les conceptions et les modes de fonctionnement. Différents chapitres, très bien documentés et illustrés de nombreux dessins, croquis et photos décrivent avec précisions tous les aspects des appareils et agencements utilisés pour mettre en mouvement les configurations et éléments du décor prévus par le scénographe et le metteur en scène. C’est clair, concis, et agrémenté de quelques « rêves de scène » et anecdotes de l’auteur témoignant de sa sensibilité relationnelle avec l’espace de représentation.

Sous ses aspects purement techniques, qui s’adressent en priorité aux pratiquants de la scène ou à ceux qui souhaitent se former à ses pratiques, ce livre fournit de nombreuses informations à même de nourrir la connaissance de tous les spectateurs de théâtre et d’opéra, curieux de connaître l’une des composantes qui les animent : la machinerie. Il répond ainsi, en quelque sorte, à la formulation du « Tout ce que j’ai toujours voulu savoir sur la machinerie sans oser le demander », en aiguisant une réflexion et en élargissant sans doute une perception et une relation avec l’action dramatique. Louis Jouvet, qui fut régisseur avant d’être le comédien et metteur en scène que l’on sait, affirmait dans sa préface à l’ouvrage de l’architecte et scénographe novateur Nicola Sabbatttini (1574-1654) : « Tout ce que je sais du théâtre, je l’ai appris d’abord avec les machinistes, sur la scène, dans cet espace imaginaire où se passent des actions imaginaires qu’on appelle pièces de théâtre. »

Traité de Scénotechnique (Machineries et équipements des salles de spectacle) de Pierre Gautier. Format 195 x 240, 382 pages. Editions Eyrolles. Prix : 39 €

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.