Accueil > Quelques festivals de musique pour l’été

Critiques / Opéra & Classique

Quelques festivals de musique pour l’été

par Christian Wasselin

Au-delà des manifestations célèbres telles que le Festival d’Aix-en-Provence ou les Chorégies d’Orange, il y a en France toute une série de festivals parfois plus cachés, plus imprévus, plus confidentiels, qui méritent un détour. En voici un premier échantillon.

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Festival de l’Orangerie de Sceaux (9 juillet-4 septembre)
Au domaine des Colbert, le samedi et le dimanche, des récitals, de la musique de chambre, et même Rita ou le mari battu de Donizetti, mis en scène par Mireille Larroche.
www.vallee-culture.fr et www.festival-orangerie.fr

Paris quartier d’été (14 juillet-9 août)
Non, l’été parisien ne se résume pas à Paris Plage. Théâtre, danse, musique traditionnelle, cinéma en plein air... avec une nouvelle scène principale dans la Cour d’honneur des Invalides. Il y en aura tellement qu’on renonce à choisir pour vous !
www.quartierdete.com

Fêtes musicales de Corbigny (3-11 août)
Au cœur de la Nièvre, une vaste abbaye fondée au IXe siècle, mais dont les bâtiments datent essentiellement du XVIIIe, restaurée avec patience et obstination. Dans la cour de cette abbaye, cinq concerts de musique de chambre (avec le Quatuor Raphaël, Florent Tutuila, Pierre Fouchenneret, Yovan Markovitch, Romain Descharmes), de musique tzigane (avec Urs Karpatz), de musique inclassable à la croisée de tous les jours (avec le Quatuor Intinérance, de musique très cuivrée (avec l’ensemble IBY6). Avec aussi des concerts impromptus et des expositions.
33 3 86 20 22 78/www.abeicite-corbigny.com

Festival de La Chaise-Dieu (18-30 août)
Dans l’un des plus beaux lieux qui soient, l’abbatiale Saint-Robert (XIVe siècle) semble avoir été faite pour la musique. Une acoustique étonnante, favorable aussi bien aux ensembles a capella, aux instruments solistes qu’aux grands orchestres. Pour sa 45e édition, le festival rend hommage à Liszt (avec Les Siècles de François-Xavier Roth, Anima eterna de Jos van Immersel, les pianistes Hélène Tysman, Pascal Amoyel, Cyril Huvé...), continue d’explorer le répertoire baroque (Bach par Masaki Suzuki et Françoise Lasserre, Zelenka et Haendel par Vaclav Luks, Striggo par Hervé Niquet), invite l’Orchestre français des jeunes, Ensemble vocal Chanticleer, le King’s Consort, etc. Quelques concerts auront lieu aussi au Théâtre du Puy et dans des églises de la région. Un pèlerinage en musique.
33 4 71 00 01 16/www.chaise-dieu.com

Festival Berlioz de La Côte-Saint-André (18-28 août)
Dans la ville natale de Berlioz, en Isère, une édition placée sous le signe de Liszt et du diable, amis intimes de Berlioz. Avec des interprètes choisis (Le Cercle de l’harmonie, Les Siècles, Anima eterna, les pianistes Bertrand Chamayou et Michael Levinas), la reprise de l’opéra de Gérard Condé Les Orages désirés qui met en scène Berlioz adolescent et, pour clore le festival, l’Orchestre européen Hector Berlioz dirigé par François-Xavier Roth.
33 4 74 20 20 79/www.festivalberlioz.com

Festival de musique ancienne d’Arques-la-Bataille (24-27 août)Avec Vaclav Luks, Bruno Cocset, Les Cris de Paris, et un spectacle sur l’âme espagnole, avec la participation de Benjamin Allard, donné en création.
02 35 04 21 03 & 09 64 06 84 18/academie-bach.fr

Rencontres musicales de Vézelay (25-28 août)
Sous la direction artistique de Pierre Cao, des musiques sacrées d’hier et d’aujourd’hui : Requiem et sublime Messe en ut de Mozart, Elias de Mendelssohn, créations des Portes de Babel de Philippe Fénelon, etc. Avec des ateliers pour les enfants.
33 3 86 94 84 40/www.rencontresmusicalesdevezelay.com

Festival baroque de Pontoise (16 septembre-23 octobre)
8 semaines de concerts mais aussi de danse et de théâtre, dans les plus beaux lieux du Val d’Oise (château d’Écouen, abbaye de Royaumont, cathédrale Saint-Maclou et Église Notre-Dame à Pontoise...). Missa votiva de Zelenka par le Collegium 1704 de Vaclav Luks, Chansons de l’époque de Louis XIII, l’Egisto de Marazolli et Mazzocchi par les Paladins de Jérôme Corréas, Requiem de Gilles... avec une étrangeté (c’est-à-dire quelque chose qui trouble et qui attire) : La Merlaison de Louis XIII, reconstitution d’un ballet de cour, allégorie de la chasse et des amours (ce ballet baroque sera repris le 22 mai 2012 au Théâtre impérial de Compiègne).
33 1 34 35 18 71/www.festivabaroque-pontoise.fr

Nuits romantiques du Lac du Bourget (23 septembre-8 octobre)
Sous la direction artistique de Pierre Korzilius, une programmation en grande partie consacrée à Liszt, le compositeur et le transcripteur. Avec les pianistes Nicolas Angelich, Shani Diluka, Jean-Frédéric Neuburger... François-Frédéric Guy jouera les Harmonies poétiques et religieuses et Marie-Christine Barrault dira les poèmes de Lamartine qui les ont inspirées. Avec aussi l’Orchestre symphonique de Lucerne et une académie animée par Nemanja Radulovic et Dominique Plancade. Le tout au Casino d’Aix-les-Bains, à l’abbaye de Hautecombe, etc.
33 4 79 88 46 20/www.aixlesbains.com/office-de-tourisme/index.htm

Photographie : l’abbatiale de La Chaise-Dieu (crédit : C. Cavailles).

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.