Accueil > Les Raisins de la colère d’après le roman de John Steinbeck

Critiques / Festival / Jeune Public / Théâtre

Les Raisins de la colère d’après le roman de John Steinbeck

par Brigitte Coutin

Exode vers la Californie dans les années 1930

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

John Steinbeck publie en 1939 son roman Les Raisins de la colère adapté l’année suivante au cinéma par John Ford avec Henri Fonda. Depuis les ayants droits de l’écrivain n’avaient jamais donné leur autorisation pour une adaptation théâtrale ou cinématographique. Après trois ans de discussions, une première adaptation française est enfin possible. Une formidable victoire qui permet d’entendre le texte majeur de cet auteur américain.
Xavier Simonin a choisi des extraits qui relatent l’exode de la famille Joad vers la Californie, terre promise pour ces paysans chassés de chez eux par le « Dust Bowl » (« tempête de poussière ») qui ravage les terres, par les banques implacables poussant les fermiers à s’endetter pour mieux les spolier. Commence alors cette longue errance sur la route 66. Les difficultés de voyager avec un véhicule peu fiable, la faim, la fatigue accompagnent ce long exode. Un geste généreux parfois survient pour redonner espoir dans ce monde violent qui écrase les individus implacablement. Les rencontres avec les déçus de ce voyage, les heurts avec les autochtones qui rejettent ces « okies » (personnes originaires de l’Oklahoma) venus prendre leur travail, la répression policière contre les opprimés qui tentent de se rebeller contre un système qui les exploite sans vergogne, dressent un tableau douloureux et émouvant de cette page de l’Amérique. Le comédien Xavier Simonin, absolument remarquable, passe d’un personnage à un autre avec brio et traduit la réalité de chaque scène.
Le spectacle reprend quelques passages explicatifs du texte qui dénoncent les dangers de la surexploitation des terres et l’exploitation des ouvriers agricoles dans les grands domaines californiens.
Xavier Simonin est accompagné par la chanteuse, auteure-compositrice et guitariste, Claire Nivard qui s’est inspirée de certains passages du roman pour écrire les chansons qu’elle interprète sur scène. Les musiciens et chanteurs Stephen Harrison à la contrebasse et Glenn Arzel ou Manu Bertrand en alternance restituent l’ambiance de cette époque sur la route 66 et dans les campements de fortune. Les moments musicaux et chantés particulièrement réussis donnent le rythme très vif de ce spectacle qui nous tient en haleine et nous entraine aux côtés de la famille Joad si représentative du destin de ces déracinés poussés par la faim vers une Terre promise bien décevante et auxquels il ne reste que la colère pour ne pas sombrer.
Le texte de Steinbeck dresse un tableau sans concession de l’Amérique lors de la crise de 1929 mais il soulève bien des sujets encore actuels que ce spectacle met en évidence avec talent.

Les Raisins de la colère, d’après le roman de John Steinbeck. Adaptation et mise en scène de Xavier Simonin ; comédien, Xavier Simonin ; musiciens -chanteurs, Claire Nivard, Stephen Harrison, Manu Bertrand ou Glenn Arzel ; direction musicale Jean-Jacques Milteau ; Chanson (écriture et composition) Claire Nivard, Glenn Arzel ; Lumières, Bertrand Couderc ; Régie générale, Thomas Chelot ; régie son, Pablo Ruamps.
Durée : 1h45
Théâtre musical à partir de 12ans
Théâtre La Luna, 1 Rue Séverine, 84000 Avignon jusqu’au 31 juillet.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.