Accueil > La Scénographie, Guy-Claude François à l’œuvre, de Luc Boucris

Critiques / Livres, CD, DVD

La Scénographie, Guy-Claude François à l’œuvre, de Luc Boucris

par Jean Chollet

Odyssée de l’espace

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Indissociable de l’aventure artistique du Théâtre du Soleil, dont il fut directeur technique avant de créer tous les décors à partir de 1975, Guy-Claude François témoigne d’une pratique scénographique pluridisciplinaire dont la transversalité nourrit chacune de ses créations. Au théâtre bien sûr, mais également dans les autres champs d’applications d’une création artistique qu’il définit en premier lieu comme relevant “d’une culture de l’espace”. Celle-ci est perceptible dans la diversité de ses conceptions pour l’opéra, l’exposition, l’évènementiel, le cinéma, ou dans son association à la conception et la rénovation de lieux scéniques - à travers la Sté Scène qu’il a fondé avec Jean-Hugues Manoury en 1988. Une récente exposition Construire pour le temps d’un regard à Nantes (voir article webthea du 4 mars 2009), permettait d’appréhender l’étendue d’une création qui situe son auteur parmi les plus marquants de la scénographie contemporaine. En attendant, dans un avenir plus ou moins proche, d’autres lieux d’accueil pour cette exposition, ce livre de Luc Boucris apporte sous un autre angle et de manière durable un témoignage – quasi analytique – de la création de Guy-Claude François dont l’auteur est un observateur attentif depuis une vingtaine d’années. A travers les différents chapitres qui compose l’ouvrage, Boucris éclaire les relations et les rapports de la scénographie avec le texte dramatique et la réalisation cinématographique, mais aussi ses liens avec les lieux de représentation, avant d’approfondir les corrélations existantes dans les manières d’appréhender l’espace.
Sont ainsi successivement évoqués les décors créés pour le Théâtre du Soleil (L’Âge d’or, Méphisto, Richard II, La Nuit des rois, Henri IV, La Ville parjure, Le Tartuffe, Le Dernier Caravansérail) et pour les metteurs en scène Otomar Krejca (Les Trois Sœurs, Oncle Vania, L’Avare, La Cerisaie), Armand Delcampe (Le Misanthrope) ou encore Alain Sach (Le Passe-Muraille). Ce large volet consacré au théâtre, croise d’autres types de créations scénographiques réalisées par Guy-Claude François pour l’opéra (Mozart, Campra), pour le cinéma avec Ariane Mnouchkine ( Molière) et Bertrand Tavernier (La Passion Béatrice, La Vie et rien d’autre, L 627), la muséographie et l’exposition, l’évènement (Jeux Olympiques d’Albertville -1992), la variété à Bercy (Mylène Farmer) et pour l’aménagement de lieux scéniques (La Villette, Cour d’honneur du Palais des Papes…) Un panorama dont les différentes entrées permettent d’appréhender la notion de scénographie, pour laquelle l’auteur propose une réflexion savante qu’il réussit le plus souvent à faire partager. Illustré de croquis, de photos – dont un cahier couleur – un ouvrage de qualité qui éclaire à travers la pratique d’un artiste talentueux les différents aspects des espaces de représentation.

La Scénographie, Guy-Claude François à l’œuvre, de Luc Boucris, collection Ex machina, éditions l’Entretemps. 140 pages. Prix 32 €

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.