Accueil > Grammaire des mammifères de William Pellier

Critiques / Festival / Théâtre

Grammaire des mammifères de William Pellier

par Jean Grapin

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Hommage à Raymond Roussel la compagnie s’appelle Locus Solus.
Assurément elle rêve d’une machine célibataire qui serait théâtre et dispose pour ce faire d’une matière vivante les comédiens de grande qualité capables de tenir le silence et provoquer le rire sans fléchir
La pièce de William Pellier est étrange. De la séance d’hypnose à celle de formatage des recrutements en ressources humaines elle épuise toutes les formes de domination exercées par la représentation jusqu’à y compris celle de la forme ultime du théâtre classique expulsant le représentant de l’auteur ou celles plus perverses du théâtre témoignage ou de l’auto fiction.

Par une forme de questionnement tâtonnant des mots du théâtre elle inventorie et détruit les systèmes de pouvoir et de domination qui utilisent les règles de la représentation. Imposer une image, imposer son point de vue et lancer des leurres. Sentiment de toute puissance. Tout est proposé en pâture.

Le spectateur est ainsi confronté au spectacle d’une économie de la libido et de la circulation du bouc émissaire subséquent. Il est appelé dans le contexte de ce spectacle, par une entourloupe prodigieuse, à obéir au petit doigt et à l’œil et à trouver les voies d’une servitude volontaire. Faire jouer au public son rôle …de public et au spectateur le sien chargé de jouir et de réfléchir.

Tout sauf satire « Grammaire des mammifères » dans cet appel au dépassement de la situation théâtrale se présente comme une utopie démocratique, un questionnement sur la chose en commun celle d’une joie de vivre partagée . Comme une anti outrage au public.

Grammaire des mammifères de William Pellier mise en scène de Thierry Bordereau à 18 h 40 à la manufacture tel 04 90 85 12 71

Crédits Photos : La Manufacture

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.