Accueil > Projection privée

Critiques / Festival

Projection privée

par Marie-Laure Atinault

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Une femme armée de sa zapette est affalée sur un canapé. Elle regarde « sa » télévision. Son mari rentre avec une jeune femme. Le couple a visiblement des problèmes de communication, le mari ne se souvient plus du prénom de sa femme. Elle est finalement peu importunée par la situation, du moment qu’on la laisse regarder en paix son feuilleton.

Rémi De Vos utilise les ressorts de la comédie, flirtant avec l’absurde et le burlesque. La femme déçue par sa vie de couple se console en regardant jusqu’à l’hypnose la télévision. Le petit écran est peuplé d’une multitude de personnages aux destins compliqués dont les malheurs sont un baume à la médiocrité quotidienne. L’écran scintillant est un dieu exigeant, ne supporte pas d’être éteint et requiert une attention continue. Les programmes rythment la vie de la femme et les coupures de pub sont le signal d’activités annexes indispensables au même titre que manger, boire etc.…. Le poste de télévision trône dans le salon chapeauté d’un délicieux petit napperon. La femme serait fort désappointée et scandalisée d’apprendre que les téléviseurs sont catalogués comme des meubles. L’écran opère une fatale attraction, annihilant tout libre arbitre, toute velléité d’accomplir la moindre activité en dehors de sa présence. Il absorbe la vie comme un vampire, un dieu, un monstre exigeant comme un Moloch’ Baal, et dévore tout. La femme ne connaît certainement pas le nom de ses voisins mais elle connaît par cœur les arbres généalogiques de toutes les sagas télévisuelles.
La pièce de Rémi De Vos possède différentes grilles de lecture ou plusieurs entrées pour nos amis internautes. Greg Germain a fait une belle mise en scène, il a compris que la première vertu d’un bon metteur en scène est de se mettre au service du texte. Sa direction d’acteur est impeccable. On rit beaucoup. Il est assez complaisant de se gausser de la femme absorbée par sa « televisuïte aiguë ». Mais que celui ou celle qui n’a jamais vu Dallas, Plus belle la vie ou Lost lui jette la première zapette !

Projection Privée de Rémi De Vos
mise en scène Greg Germain, avec Firmine Richard, Philippe Calodat, Nathaly Coualy
Chapelle du Verbe Incarné Festival Off Avignon Tel : 04 90 14 0 49

Crédit photo : Regis Durand de Girard

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.