Accueil > My secret garden

Critiques / Théâtre

My secret garden

par Jean Chollet

Falk Richter et Stanislas Nordey d’une même voix

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis 2007, Stanislas Nordey a fait connaître en France l’écriture corrosive du jeune auteur allemand Falk Richter, auteur, metteur en scène et artiste associé à la Schaubühne de Berlin, lors de ses créations de Sept Secondes / In God we Trust puis de Nothing Hurts, avant de présenter un montage de plusieurs de ses pièces sous le titre Das System au Festival d’Avignon 2008. A partir de leurs premières rencontres, nait une complicité artistique et fraternelle ouvrant sur la nécessité d’une plus étroite collaboration dont cette création est issue. Car, c’est à partir du journal intime de l’auteur (Autofiction) que les deux hommes ont réalisé la mise en scène d’un spectacle détonant, dont la teneur associe la mémoire d’un jeune homme aux réalités brûlantes de l’Histoire et du temps présent. Adossé à une parois métallique sous les fines colorations des lumières de Philippe Berthomé variant les climats, Stanislas Nordey, remarquable, introduit avec une densité émouvante les monologues, repris par une étonnante Anne Tismer, dont la performance pour Nora dans Une maison de poupée mise en scène par Thomas Ostermeier (2004) reste inoubliable, et Laurent Sauvage.

Tour à tour sont ainsi évoqués, les souvenirs familiaux cruels d’un adolescent dans l’Allemagne de l’après-guerre sous le fardeau du passé nazi, ses déboires amoureux, ses voyages dans un monde déshumanisé et sa crise de conscience et sa colère face aux dysfonctionnements politiques, économiques et sociaux de notre époque.

Grâce à la rigueur des interprètes, faite de tensions et nuances maîtrisées, les propos de Richter parfois colorés d’une ironie douloureuse, interpellent et interrogent avec une force peu commune. Échappant aux clichés didactiques et sans faire miroiter des “lendemains qui chantent”, ni jouer sur l’émotion, un théâtre politique intelligent qui donne toute sa portée au genre dans une relation empreinte d’une profonde et touchante humanité. Une des réussites du festival.

My secret garden ,texte Falk Richter, mise en scène Stanislas Nordey et Falk Richter avec Stanislas Nordey, Laurent Sauvage, Anne Tismer. Musique Malte Beckenbach, lumière Philippe Berthomé,scénographie d’après un projet de Katrin Hoffmann, vidéo Martin Rottenkolber. Théâtre des Quartiers d’Ivry du 8 au 18 décembre 2010. Lundi, mardi, mercredi, vendredi, samedi à 20h, jeudi à 19h. Tel : 01 43 90 11 11

Théâtre national de Bruxelles les 15 et 16 février 2011, Festival de Liège les 18 et 19 février 2011, Théâtre du Grütli Genève en mars ou avril 2011 (dates à préciser), Festival Perspectives à Sarrebruck les 13 et 14 mai 2011.

© Christophe Raynaud de Lage

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

2 Messages

  • My secret garden 15 décembre 2010 11:00, par Vincent Adelus

    Le seul spectacle digne d’intérêt d’Avignon 2010

    repondre message

    • My secret garden 15 décembre 2010 22:11, par gulesch

      incroyable
      en france le theatre cerebrale est tellement mise en orbit... F.Richter pourquoi pas mais Norday franchement pas bon...
      le seul spectacle d’avignon...?
      je suis allemand est pas fan du tout de la version "frenchy"

      repondre message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.