La Griffe des escargots par le théâtre de la licorne

Odette les a dans la peau

La Griffe des escargots par le théâtre de la licorne

Le théâtre de la licorne est un laboratoire qui crée des objets plus vivants que nature, des créatures hybrides insolites. Ils alternent petites formes et grands formats. Leur dernière création, Sous-sol , déclinait le thème de la clandestinité, entre métaphore et politique dans un voyage saisissant au centre de la terre. La Griffe des escargots, plus modeste, est du domaine de la petite forme destinée à être représenté dans des espaces publics non-théâtraux. Les spectateurs, en petit nombre, s’installent dans un lieu aménagé en café. Derrière le bar trône madame Odette, une drôle de tenancière passionnée de collections. Lassée d’accumuler les souvenirs de vacances, vases, dessous-de-plat, lapin en coquillages, elle se découvre une passion bien étrange pour ses congénères, une manière singulière de garder à jamais le souvenir des figures qui ont fréquenté son estaminet, qui l’ont marquée et qu’elle a dans la peau pour toujours. Billy, son compagnon taiseux, est un artiste qui lui permet de réaliser son rêve et n’a pas son pareil pour lui fabriquer des machines à se simplifier la vie, comme le ramasse-miettes le plus compliqué du monde, le passe-plat de tous les dangers, le lave-vaisselle manuel, et toutes sortes de machines bricolées, ou comment transformer en œuvre d’art inutile l’ustensile de cuisine le plus pratique et le plus banal. Derrière les masques aux grands yeux écarquillés, joliment expressifs de Billy et Odette, Claire Dancoisne et Thomas Dubois nous entraînent dans un univers plein de tendresse et de poésie.

La Griffe des escargots, d’Arthur Lefebvre, par le théâtre de la licorne. Présence Pasteur à 11H15. Tél : 04 32 74 18 54. Durée : 45 minutes.

A propos de l'auteur
Corinne Denailles
Corinne Denailles

Professeur de lettres ; travaille depuis dix ans dans le secteur de l’édition pédagogique dans le cadre de l’Education nationale. A collaboré comme critique théâtrale à divers journaux (Politis, Passage, Journal du théâtre, Zurban) et revue (Du...

Voir la fiche complète de l'auteur

3 Messages

  • La Griffe des escargots par le théâtre de la licorne 23 juillet 2008 11:48, par chriss

    J’ai vu aussi ce spectacle, et si bien sûr toutes ces machines sont fort ingénieuses et poétiques, les deux personnages ne le sont pas moins. Deux solitudes qui ne savent pas vraiment comment s’en sortir, deux personnages décalés qui se nourissent des histoires des autres, une possible histoire d’amour qui pourrait advenir, et puis cet amour insensé des collections, quel est-il vraiment ? Il y a cette Odette et ce Billy si touchants, si dérisoires en même temps. Oui décidément il y a une vie qui se mêle étrangement aux objets.

    Répondre au message

  • La Griffe des escargots par le théâtre de la licorne 23 juillet 2008 11:50, par chriss

    J’ai vu aussi ce spectacle, et si bien sûr toutes ces machines sont fort ingénieuses et poétiques, les deux personnages ne le sont pas moins. Deux solitudes qui ne savent pas vraiment comment s’en sortir, deux personnages décalés qui se nourissent des histoires des autres, une possible histoire d’amour qui pourrait advenir, et puis cet amour insensé des collections, quel est-il vraiment ? Il y a cette Odette et ce Billy si touchants, si dérisoires en même temps. Oui décidément il y a une vie qui se mêle étrangement aux objets.

    Répondre au message

  • La Griffe des escargots par le théâtre de la licorne 23 juillet 2008 11:50, par chriss

    J’ai vu aussi ce spectacle, et si bien sûr toutes ces machines sont fort ingénieuses et poétiques, les deux personnages ne le sont pas moins. Deux solitudes qui ne savent pas vraiment comment s’en sortir, deux personnages décalés qui se nourissent des histoires des autres, une possible histoire d’amour qui pourrait advenir, et puis cet amour insensé des collections, quel est-il vraiment ? Il y a cette Odette et ce Billy si touchants, si dérisoires en même temps. Oui décidément il y a une vie qui se mêle étrangement aux objets.

    Répondre au message

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook