Accueil > Festival Prémice Jeune création théâtrale

Actualités / Festival / Théâtre

Festival Prémice Jeune création théâtrale

par Marie-Laure Atinault

12 au 19 AVRIL 2012 THEATRE DU NORD LA ROSE DES VENTS

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Le printemps s’ébroue et les forces vitales de la terre remontent en bourgeonnant et en fleurissant un peu partout. Prémices est une belle initiative de Stuart Seide et de Didier Thibaut respectivement directeur du théâtre du Nord à Lille et de La Rose des Vents à Villeneuve d’Ascq, scène nationale. Tous deux, fins observateurs de l’évolution du paysage théâtrale, ont constatés la floraison de jeunes compagnies, de collectifs, de nouveaux outils culturels. La région a un terreau fertile, comme en témoigne la vitalité des jeunes comédiens issus de l’EpsAd, école ouverte en 2003. Ce foisonnement artistique est rassurant. Pendant huit jours les compagnies vont pouvoir présenter leur travail dans des conditions professionnelles, les scènes de La Rose des Vents, du théâtre du Nord, de Tourcoing et de Tournai vont recevoir huit spectacles. Le choix des pièces est en soit un vrai voyage au cœur de la création, témoignant une belle vitalité.

Le festival débute avec Tristesse animal noir d’Anja Hilling, l’auteure berlinoise. La mise en scène de Julien Gosselin par le collectif Si vous pouviez lécher mon cœur est la première en France. Ce jeune metteur en scène, repéré par Pierre Foviau, une référence puis par Laurent Hatat, promet avec ces deux illustres parrains de nous entraîner dans un univers réel, poussé dans des extrêmes.

Stop the tempo de Gianina Carbunariu mise en scène très inspirée de Caroline Mounier, fait figure de classique, nous l’avions découvert au théâtre de Nord en octobre 2010. (Cf. critique).

Abattoir , écriture, mise en scène et interprétation de Bernadette Appert.

Un spectacle dont le titre fait froid dans le dos mais le sous-titre …. ou la chaîne des carambolages de l’amour… Un texte qui fait appel à l’enfance de Bernadette, à l’intime, puisque ses parents dirigeaient un atelier d’abattage de volailles. Carambolages entre le monde de l’enfance et la violence de l’abattoir. Dans ce spectacle est-ce que Barbe Bleue va-t-il tomber amoureux d’Alice ? La femme de l’ogre a-t-elle peur du sang ?? Réponse la semaine prochaine !

La Chanson (création)

Texte et mise en scène Tiphaine Raffier. On nous parle d’une ville, une ville construite par une célèbre souris américaine. L’art du factice et des sosies. Une création joué par des quatre comédiens dont Noémie Gantier et Victoria Quesnel que les habitués du théâtre du Nord connaissent bien.

Quand les fous affolent la mort (création)

D’après l’œuvre poétique et sonore de Ghérasim Luca, création collective.
Le spectateur sera déconcerté par son positionnement face à la représentation, aux accessoires et aux meubles.

Les Grands plateaux textes de Denis Lachaud, mise en scène Jean-Philippe Naas

Un ballon qui rebondit. Un bruit comme celui du cœur qui bat. Puis des comédiens. Est-ce une chorégraphie ou une partie de basket ? Deux camps, deux familles, mais où sont Roméo et Juliette ?

Sound écriture et mise en scène Maud Leroy
Le public est invité à prendre place sur la scène, face à une salle vide. Puis un homme qui danse, puis trois femmes. Champagne pour tout le monde. Parade d’amour ou danse.

It’s so nice librement inspiré de Marie Stuart de Stefan Zweig
Conception, écriture et interprétation Barbara Sylvain et Lula Béry
Quand deux conférencières viennent tirer le portrait de deux reines !

Le programme est dense, alléchant dans sa diversité et l’exploration de texte inédit. Le prix des places va de 12 euros à 5euros. Des navettes seront organisées pour l’accès aux différentes salles. Le programme complet avec les salles et les horaires 0320 14 24 24

www.larose.fr

www.theatredunord.fr

Et n’oublions pas que Lille n’est qu’à une heure de Paris en TGV

Illustration : TRISTESSE ANIMAL NOIR © Simon Gosselin

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.