Accueil > El Divan del Tamarit

Critiques / Livres, CD, DVD

El Divan del Tamarit

par Caroline Alexander

Vicente Pradal, fou de Federico Garcia Lorca

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Il vient de signer pour la Comédie Française une brûlante mise en scène de Yerma tragédie de Federico Garcia Lorca (voir la critique de Corinne Denailles sur webthea du 28 mai 2008), mais sa passion pour le grand poète espagnol assassiné par les franquistes lui fait franchir toutes les formes d’art et d’hommage. A commencer par la musique que Vicente Pradal, toulousain né de parents espagnols réfugiés en France à la veille de la deuxième guerre mondiale, a apprivoisé et transmise.

Metteur en scène à l’occasion, ou plus exactement metteur en voix et en instruments, il est avant tout compositeur et chanteur dont le dernier enregistrement vient de sortir chez Virgin Classics : El Divan del Tamarit/Le Divan du Tamarit, dernier volet d’une trilogie dédiée à l’œuvre poétique de Lorca, comprenant déjà Llanto et Romancero Gitano. Ce « Divan », recueil de poèmes à la manière arabo-andalouse porte le nom du lieu où ces poèmes étaient révélés, ce "Tamarit" qui devint celui du jardin de Lorca à Grenade.

Douze poèmes déclinés sur des airs à danser, valse, rumba, java, tango, des balades, des chants, des « cacidas » qui parlent essentiellement d’amour mais aussi de mort, d’amertume et d’espoir. On entend le timbre grave de Vicente Pradal, ceux d’Alberto Garcia, Servane Solana, , le violoncelle d’Emmanuel Joussemet, les saxos d’Hélène Arntzen, le piano de Rafael Pradal et les chœurs de Paloma Pradal. Une passion de famille en quelque sorte héritée de cet arrière-grand-père qui fut l’instituteur de Lorca. Charme assuré même quand on ne comprend pas le tout espagnol des textes : ils sont musiques à eux tout seuls.

Lorca-Pradal : El Divan del Tamarit, 1 CD 519 033 2 Virgin Classics

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.