Accueil > Des voyageurs dans ta voix … Ferré

Critiques / Musique

Des voyageurs dans ta voix … Ferré

par Jean Chollet

Avec le temps… reste le poète

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Décédé en 1993 à l’âge de soixante–seize ans, auteur, compositeur et grand poète, Léo Ferré compte parmi les grandes références de la chanson française de la seconde moitié du XX° siècle. Au même titre que Trenet, Brassens, Brel ou Ferrat, avec un style très personnel associant le lyrisme poétique au langage du quotidien, pour chanter l’amour, l’utopie, la souffrance et la révolte, avec un souffle inimitable. Comédienne, formée aussi aux techniques de la danse et du chant, Sandra Aliberti porte Léo dans son cœur depuis l’adolescence. À travers ce spectacle, elle n’a pas souhaité lui rendre un hommage convenu, mais davantage inscrire la voix et les mélodies de l’artiste dans un parcours sensible à sa mesure. Laissant à l’écart une part de ses chansons les plus connues, une quinzaine de titres (1953 – 1992) compose ce voyage dans l’univers Ferré. Parmi eux, Les Romantiques, Les Poètes, (qui) “ marchent dans l’azur la tête dans les villes ”, L’ Amour fou, L’ Age d’or, ou encore Cette blessure, “qui se referme à l’orée de l’ennui ” ou La Solitude, de celui qui est “d’un autre pays que le vôtre ”. Fort justement, l’interprète - passeur de textes d’autres auteurs sur ses musiques, n’est pas oublié avec les paroles de Louis Aragon ( Il n’aurait fallu, L’étrangère…) et de Jean-René Caussimon (Monsieur William, Le temps du Tango …).

Accompagnée par Julien Bienaimé au piano et par Laurent Valéro – talentueux musicien multidisciplinaire -, Sandra Aliberti porte les mots et les musiques de Ferré avec beaucoup de sensibilité et de tendresse, leur conférant parfois une résonance nouvelle, issue des nuances et des retenues de son interprétation et sa personnalité. Une belle occasion de retrouver – ou découvrir – celui qui se dévoilait à sa manière, peu de temps avant sa mort, dans Vous savez qui je suis maintenant : “Je vous donne ma voix et puis tous mes violons / Venez donc avec moi et laissez vos maisons/ Et dans l’azur tout bleu où nous ferons escale/ Nous soufflerons sur Dieu et sur ses décimales/ Je vous donne ma voix et puis tous mes violons/ Vous savez qui je suis maintenant ?/ Le vent/ Je suis le vent.”

Des voyageurs dans ta voix … Ferré, avec Sandra Aliberti, (chant et mise en scène) Julien Bienaimé (piano), Laurent Valéro (violon, alto, bandonéon ). Lumière, Jacques Besse. Durée 1 h 30. Théâtre de la Girandole à Montreuil, les mardis à 20 h 30 jusqu’au Ier juin 2010.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.