Accueil > Ballet de l’Opéra de Lyon

Actualités / Danse

Ballet de l’Opéra de Lyon

par Yves Bourgade

Changement de direction artistique

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Yorgos Loukos était depuis 1991, directeur artistique du Ballet de l’Opéra de Lyon, compagnie française au rayonnement international. Le voilà remplacé officiellement, à la suite début février 2020 de son éviction officiel à ce poste par le conseil d’administration (CA) de l’Opéra de Lyon, par Julie Guibert, ancienne danseuse de la compagnie.
Julie Guibert, née en 1974, a fait ses classes à Lyon avant de rejoindre le Ballet du Nord, puis le Ballet Cullberg de 1998 à 2003 et le Ballet de l’Opéra de Lyon, de 2003 à 2005.
La décision peut apparaître brutale, mais en fait l’affaire a pris l’actuelle tournure depuis la condamnation de Yorgos Loukos, en décembre 2019, par la cour d’appel de Lyon à une amende de 1.500 euros avec sursis et 5.000 euros de dommages et intérêts, pour « discrimination » à l’égard d’une danseuse qui avait porté plainte en 2014 pour « harcèlement moral et discrimination pour cause de maternité ».
Le directeur du Ballet de Lyon qui s’est pourvu en cassation, motive le non-renouvellement du contrat de cette danseuse qui, selon lui, présentait une « faiblesse physique et stylistique » et un « style trop classique » pour obtenir un CDI dans ce ballet, à son retour de congé de maternité.
La sanction du tribunal a entraîné une enquête interne diligentée par la direction de l’Opéra de Lyon autour de faits de « harcèlement moral ». Le CA de l’Opéra de Lyon a estimé, d’après les résultats de l’enquête, que les faits reprochés à Yorgos Loukos « pouvaient être qualifiés de harcèlement moral », ce qui a entraîné la décision de licenciement de Yorgos Loukos, en partance à la retraite dans six mois.
27sur 31 des danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon ont signé une lettre dans laquelle ils demandent notamment à la direction de l’Opéra de Lyon, « non pas que Yorgos Loukos reste en poste à vie, mais qu’il puisse partir dans le respect du travail accompli, avec une sanction proportionnée ».

La notoriété du Ballet de l’Opéra de Lyon ne se limite pas à la seule ville de Lyon et sa région. Ce qui a provoqué une tribune dans le quotidien Libération, signée par une centaine de personnalités françaises et étrangères du monde de la danse et du théâtre. Tribune qui critique la procédure ayant conduit au licenciement de Yorgos Loukos et avance des possibles mesures très claires de rétorsion par les signataires, comme le retrait possible de la part des chorégraphes de leurs oeuvres du répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon. Parmi les chorégraphes signataires figurent Maguy Marin (dont la « Cendrillon » est une chorégraphie-fétiche du Ballet de Lyon), Mats Ek, Jiri Kylian, William Forsythe et Lucinda Childs.

Photo : Julie Guibert

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.