Accueil > André Le Magifique

Critiques / Comédie & Humour

André Le Magifique

par Marie-Laure Atinault

Une pièce mythique à découvrir ou redécouvrir

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Du courage, de l’abnégation, de l’inconscience ?

Jean-Pascal Faix (Xavier Letourneur) ne sait trop pourquoi il est venu aux fins fonds du Gers. Le cachet ne peut en aucune façon justifier ce qu’il endure, lui, un grand comédien, au moins 1 m 85. Qu’allait-il faire dans cette galère ? Monsieur Ader (Didier Constant) est bien sympathique. Pour sauver le théâtre de sa petite localité du sud ouest, il a commis une pièce retraçant la vie d’une gloire locale le Chevalier de Sainte Germaine. Il est prêt à tout. Il a engagé ce grand comédien des scènes parisiennes (en rupture de célébrité depuis fort longtemps). Il a écrit un rôle sur mesure pour sa femme, et engagé des autochtones pour les rôles secondaires. Pour garder le théâtre il a même demandé à André (Didier Caron) d’être le gardien du théâtre. Ce dernier est un grand benêt, un gentil naïf, vouant un culte à la Sainte Vierge. Entre Jean-Pascal Faix et la troupe de Monsieur Ader c’est le choc des cultures, du nord et du sud, de la ville et de la campagne. Le grand comédien a les accents odéoniens d’un Philippe Noiret, le talent en moins. La troupe a une conception du théâtre extrêmement empirique. Ils ne savent pas respirer, ni faire une entrée et encore moins une sortie. Quant à l’ours, puisque ours il y a, il est tellement attachant qu’il prête plus à rire qu’à l’effroi. Sacré Norbi !

André le magnifique avait créé une véritable surprise par son ton potache terriblement attachant, les auteurs comédiens alors inconnus du grand public avaient rencontré non pas un succès mais un triomphe auréolé par 7 Molières en 1998. Reprendre un tel succès est un véritable défi relevé haut la main par Didier Caron. Les pièces vivent lorsqu’elles sont jouées.

Directeur de théâtre, comédien et metteur en scène, Didier Caron ne pouvait qu’être sensible à cette comédie touchante, à ces personnages simples et sympathiques qui se fourvoient dans un univers inconnu : le théâtre. Tous les personnages offrent à leurs interprètes des morceaux de bravoure. Marie-Hélène Lentini, la championne de la chouquette Gersoise, est un subtil mélange d’une Sainte et d’une partenaire calamiteuse. Didier Constant est un Monsieur Ader, attachant à l’accent chantant, il sait être brave sans être ridicule. Jean Fornerod, alias Norbi, doit-il au rugby son sens de l‘attaque Nounours ? Xavier Letourneur, le grand Jean-Pascal Faix, affirme dans ce rôle son sens aigu de la cascade, il est grandiose dans le malheur. Didier Caron donne beaucoup de tendresse à André.

Ce nouvel opus des aventures d’André le magnifique permettra à un large public de découvrir cette pièce mythique, et à ceux qui avaient tellement rit à la création de continuer leurs éclats de rire.

André le Magnifique Une comédie écrite par Isabelle Candelier, Loïc Houdré, Patrick Ligardes, Denis Podalydés, Michel Vuillermoz avec la complicité de Rémi De Vos
Mise en scène de Didier Caron, avec Marie-Hélène Lentini, Didier Caron, Didier Constant, Jean Fornerod, Xavier Letourneur
Théâtre Michel tél : 01 42 65 35 02 www.theatre-michel.fr

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.