Accueil > RDDV présente son “action en faveur du théâtre”

Actualités / Actu

RDDV présente son “action en faveur du théâtre”

par Gilles Dumont

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Mercredi 5 octobre, le Ministre de la culture et de la communication a détaillé devant les représentants du théâtre public et privé une série de mesures et d’initiatives intitulée “action en faveur du théâtre” et qui s’articule autour de trois axes : l’ouverture, le rayonnement et la lisibilité.

Parmi les mesures annoncées liées à la formation, nous retiendrons notamment la création d’un diplôme d’État d’enseignement du théâtre (D.E.).

En ce qui concerne les aides à la production, le seuil d’engagement de l’État est porté à 10 000 € (20 000 € s’il s’agit de la création d’une œuvre nouvelle).

De nouveaux dispositifs voient également le jour en faveur des compagnies indépendantes. Citons une aide à la maquette de 5 000 € et un système de compagnonnage proposé aux jeunes artistes au sein de compagnies conventionnées.

Au chapitre du rayonnement du théâtre, Renaud Donnedieu de Vabres souhaite “renforcer les actions d’éducation artistique, valoriser le théâtre en amateur et encourager les nouvelles écritures d’aujourd’hui en favorisant leur production scénique et leur diffusion auprès du plus large public”.

A propos de la lisibilité, le Ministre envisage de clarifier les missions du réseau théâtral et les labellisations. Il s’agit de développer "une politique de contractualisation sur des bases plus dynamiques" avec l’ensembles des structures aidées, des compagnies conventionnées aux Théâtres Nationaux.

Ainsi, vis à vis des compagnies conventionnées, les conventions qui arrivent à échéance à partir de 2006 seront examinées au regard de la qualité artistique ainsi que des quatre critères suivants : volume d’activité, rayonnement territorial, dynamique en faveur de l’emploi, compagnonnage.

Dans le même esprit, le Ministre assigne à ses services d’étendre à toutes les scènes nationales, sans exception et dans les plus brefs délais, le processus de contractualisation sur quatre ans.

Le Ministre attribue à ces mesures les moyens nouveaux affectés au théâtre en 2006, et évalués à près de 7M€, répartis entre crédits centraux et déconcentrés.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.