Accueil > Point cardinal de Léonor de Récondo

Critiques / Théâtre

Point cardinal de Léonor de Récondo

par Gilles Costaz

Etre soi-même

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Tous les récits ne deviennent pas de bonnes pièces ou de bons monologues. La transposition du livre de Léonor de Récondo est l’exemple d’une réussite. Un ouvrage poignant donne lieu à une incarnation d’une grande intensité. Fille ou garçon ? La question du genre est mise en pleine lumière quand un écrivain sait aller au-delà du fait lui-même, atteindre les zones les plus profondes et donner à cette plongée intime une vie littéraire qui n’exclut pas le contexte social et le parcours biographique. Laurent est marié et a deux enfants. C’est apparemment un salarié à la vie classique. Pourtant, seul, il s’habille en femme, se maquille… Il sait qu’il est une femme. Comment en informer épouse et enfants, comment le faire accepter, comment vivre et revivre ? Laurent saura devenir Lauren.
Sébastien Desjours a pris le parti d’une grande sobriété. Sur une scène nue, quadrillée de quatre traits blancs, il conte la vie de Lure,t, son passage de l’obscurité à la lumière. Il va porter des habits et mettre de chaussures de femme. Mais il restera dans la plus juste simplicité. Sans avoir besoin d’une grande gestuelle, ce comédien sait exprimer bien des sentiments, rendre palpables la douleur et la sérénité. Comme son personnage, il trouve le point cardinal de l’interprétation : là où se rejoignent l’intériorité et le visible, là où se noue la vérité d’un être humain.

Point cardinal de Léonor de Récondo
 Adaptation scénique, conception et jeu Sébastien Desjours Collaboration artistique Claire Chastel et Bénédicte Rochas Scénographie et costumes Anne Lezervant Collaboration à la scénographie Quentin Paulhiac Lumières & création musicale Olivier Maignan Création son Gildas Mercier
. (Texte aux éditions Sabine Wespieser).

Théâtre de Belle Ville, 19 h 15 ou 21 h 15 selon les jours, tél. : 01 48 06 72 34. Représentations prévues jusqu’au 31 décembre. (Durée : 1 h 05).

Photo Pauline Le Goff.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.