Accueil > Le 55ème palmarès des Prix de la critique

Actualités / Théâtre

Le 55ème palmarès des Prix de la critique

par Dominique Darzacq

Christophe Honoré, Simon Abkarian, Nicolas Bouchaud sur le podium

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Comme chaque année au mois de juin, depuis 1963, le Syndicat professionnel de la critique remet ses Grands Prix qui distinguent les spectacles et les personnalités artistiques qui ont particulièrement marqué la saison dans le domaine du théâtre, de la musique et de la danse.
Le Grand Prix qui distingue le meilleur spectacles dramatique, lyrique et chorégraphique de la saison est revenu : pour le théâtre à la pièce écrite et mise en scène par Christophe Honoré « LES IDOLES », (Théâtre Vidy-Lausanne/ Théâtre de l’odéon), pour la musique, à « BEATRIX CENCI » l’opéra d’Alberto Ginastéra, direction musicale Marko Letonj, mise en scène Mariano Pensotti (l’Opéra du Rhin). Pour la danse à « VENEZUELA », du Chorégraphe Ohad Naharin (Théâtre de Chaillot)
Meilleures créations réalisées en région, soit le Prix Georges Lerminier pour le Théâtre : « INSOUTENABLES LONGUES ETREINTES » texte de Ivan Viripaev, mise en scène par Galin Stoev (Théâtre de la Cité CDN de Toulouse) et le Prix Claude Rostand pour le meilleur spectacle lyrique à « ARIANE ET BARBE BLEUE », opéra de Paul Dukas, livret de Maurice Maeterlink. Direction musicale Pascal Rophé, mise en scène Stéphano Poda (Capitole de Toulouse).
Pour les révélations ont été couronnés pour le théâtre SUZANNE AUBERT pour son rôle d’Agnès dans l’Ecole des femmes de Molière (mes Stéphane Braunschweig ) et pour la musique le pianiste ALEXANDRE KANTOROW.

Autres Prix attribués

THÉÂTRE
Meilleure création d’une pièce en langue française : « AU-DELA DES TENEBRES », texte et mes Simon Abkarian (Théâtre du Soleil) (édité chez Actes Sud-Papiers)
Meilleur spectacle étranger « LA REPRISE (HISTOIRE (S) DU THEATRE (1 ) », de Milo Rau (Festival d’Avignon)
Prix Laurent-Terzieff (meilleure production d’un théâtre privé), ex-aequo : « GIRLS AND BOYS », de Dennis Kelly, mis en scène de Mélanie Leray ,( Le Petit Saint-Martin), « LA MENAGERIE DE VERRE », de Tennessee Williams, mise en scène de Charlotte Rondelez ( Théâtre de Poche-Montparnasse)
Meilleure comédienne : MARLENE SALDANA dans « Les Idoles », de Christophe Honoré
Meilleur comédien : NICOLAS BOUCHAUD dans, « Démons », de Fédor Dostoïevski mis en scène de Sylvain Creuzevault / « Un Ennemi du peuple », d’Henrik Ibsen mis en scène par Jean-François Sivadier
Prix Jean-Jacques Lerrant (révélation théâtrale de l’année) : SUZANNE AUBERT dans « L’Ecole des femmes », de Molière mes Stéphane Braunschweig
Meilleur créateur d’éléments scéniques (scénographe - décorateur, costumier, créateur de lumière) : CHRISTIAN TIROLE / JEAN-FRANÇOIS SIVADIER (scénographie Un Ennemi du peuple)
Meilleur Compositeur de Musique de Scène : ERIC SLEICHIM pour « Electre/ Oreste », mes Ivo Van Hove à la Comédie-Française
Meilleur livre sur le théâtre  : AVEC JOËL POMMERAT (TOME II), L’ECRITURE DE ÇA IRA, FIN DE LOUIS, de Marion Boudier, (éd. Actes-Sud-Papiers, 2018)(voir webthea article n° 6538)

MUSIQUE
Prix de la meilleure coproduction lyrique européenne avec un théâtre français :
LES BOREADES Opéra de Jean-Philippe Rameau, direction musicale : Emmanuelle Haïm à la tête de l’Orchestre et des Chœurs du Concert d’Astrée, mise en scène : Barrie Kosky (Opéra de Dijon Coproduction avec le Komische Oper de Berlin).
Prix de la meilleure création musicale : « TROIS CONTES » Opéra de Gérard Pesson Livret et mise en scène : David Lescot, direction musicale : Georges-Elie Octors Ensemble Ictus, Création mondiale Opéra de Lille Mars 2019 Coproduction avec les Opéras de Rouen, Rennes et Angers/Nantes.
Meilleur créateur d’éléments scéniques : MALGORZATA SZCZESNIAK pour les décors de Lady Macbeth de Mzensk Opéra de Dmitri Chostakovitch (Opéra National de Paris/Bastille Mise en scène Krzysztof Warlikowski)
Personnalité musicale de l’année : MICHAEL SPYRES, ténor
Meilleurs livres sur la musique, Essai  : MAURICE RAVEL INTEGRALE DE LA CORRESPONDANCE (1895/1937), écrits et entretiens réunis par Manuel Cornejo (Editions Le Passeur).
Monographie  : ALFRED CORTOT par François Anselmini et Rémi Jacobs (Editions Fayard.)
Meilleure initiative pour le rayonnement musical : OPERA JUNIOR DE MONTPELLIER dirigé par Jérôme Pillement au sein de l’Opéra Orchestre National de Montpellier.
DANSE
Meilleure compagnie  : SAO PAULO COMPANHIA DE DANÇA de Inês Bogéa (vue à Chaillot-Théâtre National de la danse)
Meilleur interprète  : FRANÇOIS ALU, premier danseur du Ballet de l’Opéra de Paris
Personnalité chorégraphique  : WILLIAM FORSYTHE
Meilleur film  : MAGUY MARIN, L’URGENCE D’AGIR de David Mambouch ( Océan Films Distribution
Meilleur livre : DANSER PINA de Rosita Boisseau et Laurent Philippe (Ed Textuel)
Photos « Les idoles » ©Jean-Louis Fernandez.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.