Accueil > Le 19e festival Beckett, à Roussillon

Actualités / Théâtre / Actu

Le 19e festival Beckett, à Roussillon

par Gilles Costaz

Jacques Frantz, Jacques Weber, Denis Lavant, Jean-Claude Bonnifait à l’affiche

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Samuel Beckett vécut de 1942 à 1945 à Roussillon. Il était alors très peu conu en France, mais il écrivit certains de ses premiers textes en français, participa à la Résistance, découvrit un autre univers que Paris.. Le village de Roussillon, célèbre pour sa beauté et la varité de ses couleurs ocres, mantient le souvenir de Beckett, en conservant la maison où habitait l’écrivain et en permettant, avec l’aide du département du Vaucluse et de la Communauté de communes pays d’Apt-Lubéron, le déroulement d’un festival Beckett. Des passionnés de l’auteur s’en sont occupés, et, en premier lieu, Henri Vart. Après la mort de celui-ci, c’est l’acteur Jacques Frantz qui assure la direction artistique. Frantz était un habitué du festival. Il en est, à présent, le patron. L’acteur-metteur en scène Stéphane Valensi l’assiste. Tous deux proposent une manifestation fidèle à l’esprit de ses créateurs, mais ils y impriment leurs goûts et leurs amitiés. Le prncipe n’est pas de n’y représenter que du Beckett, mais de constituer, sur trois jours, un ensemble d’événements littéraires et théâtraux qui saluent l’auteur d’En attendant Godot et mettent en regard des œuvres du répertoire et des écriture nouvelles. Pour Beckett, Denis Lavant vient jouer Cap au pire, dans la mise en scène de Jacques Osinski, qui a été l’un des moments forts de la saison théâtrale écoulée ; Jacques Frantz lui-même, qui adore les difficultés et les paris impossibles, lira L’Innommable (très beckettien, Frantz a déjà lu, lors des édtions précédentes, Molloy et Malone meurt : deux exploits ! ). Deux autres spectacles apportent les inspirations du passé et du présent : Jacques Weber, bien qu’il ait trois nouveaux spectacles à jouer ou à mettre en scène la saison prochaine, a composé pour Roussillon un récital, Ricochets, où il dira Hugo, Flaubert, Rostand, notamment. Jean-Claude Bonnifait jouera sa pièce, Glissades, mise en scène par Valensi : une création très remarquée cette saison. Ce n’est pas le plus grand des festivals. C’est l’un des plus petits. Et l’un des plus vibrants.

Festival Beckett, du 30 juillet au 1er août, tél. : 04 90 05 60 25.
Le Festival Beckett de Roussillon se déroule les lundi 30 juillet, mardi 31 juillet et mercredi 1er août, au lieu dit « Le Conservatoire des Ocres », route d’Apt à Roussillon, Vaucluse.
Lundi 30 juillet, à 21h15, soirée d’ouverture à l’espace Henri Vart, avec RICOCHETS de et avec Jacques WEBER : Entrée 15 euros.
.Mardi 31 juillet, -à 19h, Lecture d’extraits de L’ INNOMMABLE de Samuel BECKETT, par Jacques FRANTZ, devant le Conservatoire des Ocres : Entrée 8 euros
-à 21h15 GLISSADES de Jean-Claude BONNIFAIT, mise en scène de Stéphane Valensi, devant le Conservatoire des Ocres : Entrée 12 euros.
Pour ces deux spectacles, billet couplé à 15 euros. Restauration sur place possible, entre les deux spectacles.
.Mercredi 1er août, à 21h15, soirée de clôture avec CAP AU PIRE de Samuel BECKETT, avec Denis LAVANT, mise en scène de Jacques Osinski, à l’espace Henri Vart : Entrée 15 euros.

Photo : Denis Lavant, Cap au pire. DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.