La Mousson d’été

Théâtre à l’abbaye

La Mousson d'été

Hyperactif, Michel Didym dirige à vive allure le festival de la Mousson d’été (on comprend le jeu de mots sur Pont-à-Mousson et sur moisson d’été) et le Centre dramatique de la manufacture à Nancy. Ce Lorrain a aussi sur le feu une création à Paris (Chroniques de la haine ordinaire de Desproges joué par Dominique Valadié et Christine Murillo à la Pépinière-Opéra, à partir du 28 septembre), mais rien ne freine ce metteur en scène endiablé. La Mousson d’été est à son image : une manifestation sans temps mort, qui ne laisse pas de répit au visiteur, du matin à la nuit. L’affaire a grandi au fil des ans, elle s’est doublée d’une Université d’été européenne dirigée par Jean-Pierre Ryngaert et animée par Joseph Danan, Eloi Recoing et Jean-Marie Piemme. Mais le cœur, la raison d’être de la Mousson, ce sont les lectures de textes inédits. En différents endroits de l’abbaye, des pièces sont lues par des auteurs ou des acteurs. C’est une découverte permanente. Même pendant les repas dans le vaste réfectoire, on vous lit des textes ou des messages venant d’auteurs absents mais présents par leur écriture. Ne croyez pas qu’à minuit vous allez pouvoir vous coucher. Un cabaret littéraire peut se mettre en place. Cette année, on annonce un « rendez-vous de la nuit avec un auteur » tous les soirs et un même un DJ. On a même connu – est-ce que ce rite a été supprimé ? – un match de foot entre comédiens dans le cloître en pleine obscurité !

L’ouverture vers les auteurs étrangers s’est développée. Cette semaine on commencera avec un texte catalan : Contre l’amour d’Esteve Soler (et on sera beaucoup « contre », puisque, dans la même soirée, David Lescot fera connaître son nouveau texte délibérément provocateur, Contre les acteurs du théâtre contemporain). Par la suite, on découvrira des auteurs britannique, canadien, américain, lituanien… Pour les Français, on écoutera les œuvres de Joseph Danan, Aziz Chouaki, Thibault Fayner, Marie Dilasser, Catherine Léger, Gérard Watkins, Magali Mougel. Du côté des acteurs, le panel est large, chaleureux et chahuteur : Quentin Baillot, Thomas Blanchard, Véronique Bellegarde, Nathalie Richard, Judith Magre, Charlie Nelson, Julie Pilod, Olivier Werner, Gilles David, Stéphane Varupenne, Catherine Matisse… Tout fou de texte théâtral doit avoir, au moins une fois dans sa vie, fait joyeuse pénitence à l’abbaye des Prémontrés.

La Mousson d’été, écrire le théâtre d’aujourd’hui, Abbaye des Prémontrés, Pont-à-Mousson (Lorraine), 23-29 août, tél. : 013 83 81 20 22

www.meec.org

En photo une lecture de l’an passé Barbarie de Sergio Blanco

© Gérard Charut / L’Est Républicain.

A propos de l'auteur
Gilles Costaz
Gilles Costaz

Journaliste et auteur de théâtre, longtemps président du Syndicat de la critique, il a collaboré à de nombreux journaux, des « Echos » à « Paris-Match ». Il participe à l’émission de Jérôme Garcin « Le Masque et la Plume » sur France-Inter depuis un quart...

Voir la fiche complète de l'auteur

2 Messages

  • La Mousson d’été 7 septembre 2011 16:27, par jean camplan

    où trouver les textes de contre l’amour, contre la démocratie etc. ?

    Répondre au message

  • La Mousson d’été 7 septembre 2011 16:38, par Audrey

    Bonjour,

    les textes d’Esteve Soler ne sont pas encore publiés en France ;
    il cherche une maison d’édition.

    Répondre au message

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook