Accueil > La Bouche pleine de terre de Branimir Scepanovic

Critiques / Théâtre

La Bouche pleine de terre de Branimir Scepanovic

par Gilles Costaz

Nocturne chasse à l’homme

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Quand le texte retenu n’est pas théâtral, tout est possible. Ou l’on rejoint l’interprétation classique de personnages, ou l’on invente un objet théâtral dont on règle avec un degré d’invention variable la composante littéraire. Julia Vidit, dont les précédents spectacles partaient de vraies pièces (qu’elle montait de façon souvent inattendue : Viripaev, Corneille), passe à cet exercice délicat en se passionnant pour La Bouche pleine de terre du Monténégrin Branimir Stepanovic : une course-poursuite très métaphysique. Au pied d’une montagne un homme part pour se donner la mort. Il est suivi par des campeurs auxquels s’ajoutent d’autres personnes. C’est finalement toute une foule qui prend l’homme en chasse et se met à le haïr. Il focalise toutes les fureurs. Il mourra mais, en s’éteignant, il aura retrouvé le goût de la vie, le bonheur d’être un humain.
A livre étonnant, spectacle étonnant. En compagnie du scénographe Thibaut Fack et du graphiste Etienne Guiol, Julia Vidit a composé un moment d’essence fantastique où couleurs et dessins projetés ajoutent à l’étrangeté du récit. Dans une sorte de conque les deux interprètes, Laurent Charpentier et Marie-Sohan Condé disent rythmiquement le texte, progressant par pulsions, et évoluent selon un décor changeant : un cône se développe dans l’espace, que les acteurs contrôlent et contournent. Julia Vidit recrée par le théâtre le texte de Scepanovic et en fait une transcription plastique et humaine fascinante, qui la fait passer dans un autre camp de metteurs en scène, les imagiers visionnaires.

La Bouche pleine de terre
RECIT DE Branimir Šćepanović
TRADUIT DU SERBE Jean Descat (Editions Tusitala)
MISE EN SCÈNE Julia Vidit
ADAPTATION Guillaume Cayet
DESSIN ET VIDEO Etienne Guiol
SCENOGRAPHIE Thibaut Fack
LUMIERE Nathalie Perrier
SON Martin Poncet

COSTUME Valérie Ranchoux-Carta
Avec Laurent Charpentier, Marie-Sohna Condé

Après la création au Studio-Théâtre de Vitry, en tournée  :
La Comète – Scène Nationale / Châlons-en-Champagne (51), 24 janvier.
Le Carreau-Scène Nationale / Forbach (57), 13 février.
Pont des Arts / Cesson-Sévigné, 24-25 mars.
Festival RING - CDN/ Nancy (54)
La Manufacture, 6 et 7 avril.
Auxerre (89), 16 avril.

Espace Bernard-Marie Koltès / Metz (57), 28-29 mai.

Comédie – Printemps Numérique – CDN / Reims (51), 5 juin.
Espace 110 – Illzach (68), 3 octobre.

Photo Elisabeth Carecchio

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.