Accueil > "L’Espoir "- le nouvel album et la nouvelle tournée de Cali

Critiques / Musique

"L’Espoir "- le nouvel album et la nouvelle tournée de Cali

par Julien Lacheray

La tendresse des sentiments et le feu d’un tempérament engagé

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Conçu dans la fièvre populaire de la campagne électorale présidentielle, le troisième album de Cali, L’espoir s’avère être un hymne dédié à l’amour et à la liberté. Le catalan s’y affirme comme le porte parole artistique d’un mouvement social qui ne souhaite pas baisser les armes.

L’amour parfait, son premier opus, l’avait révélé et le tube Elle m’a dit est aujourd’hui l’hymne des amours désenchantés ou des soirées festives débridées. Le second album Menteur se moquait des promesses faites par Jacques Chirac à propos de la fracture sociale. Et l’imposait comme artiste engagé. Malheureusement, malgré la qualité musical de l’album, le succès public ne fut pas au rendez-vous. Le contexte politique actuel plutôt tourmenté ne pouvait que faire craindre le pire. Les engagements du catalan allaient-ils prendre le pas sur son talent musical ?

Main dans la main à la conquête du bonheur

Musicalement très réussi, L’espoir bascule avec souplesse entre ses brûlures d’amoureux transis
« De se réveiller jeune qu’est-ce que ça fait du bien, D’avoir le ventre en flammes, de refaire l’amour » et son attachement viscérale aux valeurs de la Nation « Hissons haut le drapeau, Main dans la main nous allons revenir, L’heure n’est plus aux pleurs il faut organiser le venir, Et dans ces heures sombres repense à Charletty ».
Tantôt frondeur et résistant, tantôt amoureux courbé par les désillusions amoureuses, Cali de son regard perçant, à l’instar de celui qu’il nous adresse sur la pochette, ne nous quitte pas des yeux.

Le militant n’étouffe pas le poète

Produit par Mathias Malzieu et Scott Colburn, de nombreux artistes (Olivia Ruiz, Mike Scott…) renforcent l’ADN citoyen et militant de cet opus. Les titres Résistance et 1000 cœurs debout, totalement inscrits dans le contexte social actuel sont des hymnes quelque peu enflés qui ont le mérite de s’inscrire et de marquer le paysage de la variété (politique) française. Heureusement, le talent militant de Cali ne remet pas en cause son talent de poète. L’équilibre établi, il nous livre quelques balades délicieusement douloureuses aux allures de tubes où les mots dansent au dessus de peines sentimentales. Comme j’étais en vie en est l’exemple parfait. Dans Guiseppe et Maria, les prénoms de ses grands-parents, il pleure les espoirs nés des séparations militaires, son grand-père ayant fait partie des Brigades internationales et ayant combattu Franco. Cali résume bien la passion qui l’anime : « Je crois que la vie est peut être trop courte, il ne faut pas se poser trop de questions et savoir dire je t’aime quand il faut dire je t’aime ».

Réservations (www.fnacspectacles.com)

Quelques dates :
Mars : Le 12, CENTRE CULTUREL JEAN CARMET A MURS ERIGNE ; le 20, SUMMUM de Grenoble ; le 21, ZENITH SUD DE MONTPELLIER ; le 25, ZENITH DE LILLE ; le 27, ZENITH DE ROUEN / GRAND QUEVILLY ;
Avril ; le 4, LE DOME DE MARSEILLE ; le 5, NIKAIA de Nice ; le 9, HALLE TONY GARNIER de Lyon ; le 10, ZENITH DE TOULOUSE ; du 14 au 16, ZENITH DE PARIS ; le 19, ZENITH EUROPE DE STRASBOURG ; le 30, ZENITH DE NANCY ;
Mai : Le 6, ZENITH D’AUVERGNE de Clermont Ferrand ; le 7, ZENITH DE LIMOGES ; le 8, PALAIS DES SPECTACLES DE SAINT ETIENNE ; le 13, ZENITH DE CAEN ; le 14 ZENITH DE NANTES METROPOLE ; le 15, MUSIK HALL - PARC EXPO RENNES AEROPORT de Rennes
16-05-08 - Brest (29) PENFELD PARC DES EXPOS DE BREST ;
03-07-08 - Albi (81) PLEIN AIR A ALBI ;
Juillet : le 11 ESPLANADE SAINT JEAN D’ACRE A LA ROCHELLE

Retrouvez Julien Lacheray sur son blog Fenêtre sur Papillon

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.