Accueil > Intermittents : publication du rapport Guillot

Actualités / Actu

Intermittents : publication du rapport Guillot

par Gilles Dumont

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Paul Guillot a remis ses propositions “Pour une politique de l’emploi dans le spectacle vivant, le cinéma et l’audiovisuel" à Renaud Donnedieu de Vabres, lundi 29 novembre. Nous vous proposons un certain nombre d’extraits de ce rapport. Nous vous invitons bien sur à le lire dans son entier pour les remettre dans leur contexte :

Le rapport propose notamment de :

- soutenir la croissance tendancielle de l’activité du secteur
- réduire la précarité des emplois par d’importants efforts d’organisation du secteur
- relever la part des emplois permanents et des structures pérennes dans le secteur ;
- accroître la durée moyenne de travail annuel rémunéré et des contrats des intermittents.
- faire fonctionner tous les dispositifs de contrôle
- achever la parution des textes indispensables aux croisements des fichiers.

Concernant l’assurance chomage M. Guillot considère souhaitable qu’une négociation s’engage entre les partenaires sociaux pour définir un nouveau protocole qui apporte au précédent les aménagements nécessaires pour concourir aux objectifs d’une politique de l’emploi dans le secteur.”

“Suggérant de cantonner la place de l’assurance-chômage à son rôle fondamental, tout en maintenant un régime spécifique pour les artistes et techniciens intermittents, il me semble que le futur protocole à négocier par les partenaires sociaux devra :
- contribuer à encourager à une augmentation de la durée moyenne travaillée afin de favoriser le travail déclaré et les éventuelles évolutions professionnelles vers d’autres secteurs ;
- permettre aux employeurs comme aux artistes et techniciens de programmer leurs activités respectives. A ce titre, le retour à la date anniversaire fixe, s’il s’accompagne bien d’une augmentation réelle des heures travaillées et de la durée moyenne des contrats peut être efficace ;
- contribuer à une politique maîtrisée des entrées dans le secteur ;
- et si possible parvenir à des formules plus simples, plus lisibles par les professionnels, les employeurs et les agents de l’UNEDIC.

En synthèse, le financement de l’emploi doit être assuré par une politique de l’emploi plus que par l’accroissement des recettes de l’assurance chômage.”

Télécharger le “Rapport Guillot” au format pdf (source ministère de la culture)

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.