Accueil > Gardes à vue “humiliantes” d’intermittents à Annecy

Actualités / Actu

Gardes à vue “humiliantes” d’intermittents à Annecy

par Gilles Dumont

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Quatre intermittents du spectacle ont été successivement placés en garde à vue au commissariat d’Annecy ces derniers jours. Claire, qui a été retenu lundi de 9 heures du matin à 20 heures, nous a confirmé les conditions “humiliantes” qui lui ont été réservées.

Elle nous a déclaré que devant son refus de signer le procès verbal de garde à vue pour escroquerie aux Assedic, elle a été placée “en bas” en cellule. Elle a du se déshabiller entièrement avant d’être fouillée : “J’ai eu droit à la totale”.

Sur place, les personnes concernées se posent des questions sur ces gardes à vue. En effet, la procédure en cours, qui semble s’inscrire dans le cadre d’une enquête préliminaire après une perquisition en décembre 2004 au siège de l’association Abrasif, aurait pu simplement conduire à leurs auditions comme témoins.

Une réunion est prévue ce soir 1er juin avec, notamment, des représentants de syndicats et de la Ligue des Droits de l’Homme, et qui doit conduire à des décisions en vue d’actions collectives.

Nous attendons à l’heure actuelle la réaction du Ministère de la culture avec qui nous avons pris contact.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.