Accueil > Doute de John Patrick Shanley

Critiques / Théâtre

Doute de John Patrick Shanley

par Gilles Costaz

Rumeur ou vérité ?

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Doute de John Patrick Shanley, dans la traduction de Dominique Hollier a été l’un des spectacles marquants du festival Avignon off en 2012. La pièce a déjà été créée à Paris, dans une autre mise en scène (c’était avec Thierry Frémont et Noémie Dujardin, dirigés par Roman Polanski, en 2006) et même portée à l’écran. En voilà une nouvelle vision, par Robert Bouvier.

Le titre « Doute » est des plus exacts : on ne sait pas quelle est la vérité de cette histoire et de la rumeur qui la fait naître. L’abbé qui chapeaute une école libre américaine est-il un amateur de petits garçons ou un ecclésiastique seulement bienveillant avec ses élèves en difficulté ? La religieuse responsable de l’école est-elle une femme à l’autorité sadique ou une gardienne lucide des enfants confiés à son établissement ? Qui sera le plus fort ? L’abbé ? La religieuse ? Le système ecclésiastique ? La loi du mensonge ? La force de la vertu ? On est heureux de retrouver le remarquable Robert Bouvier qui incarne l’abbé dans la conviction et l’étonnement et a conçu la mise en scène. C’est un bonheur de retrouver ce comédien suisse (d’ailleurs, la production vient de Suisse, c’est un spectacle de la compagnie du Passage, à Neufchâtel). Il avait été particulièrement admirable dans le « François d’Assise » de Joseph Delteil, naguère. Il met tout sous tension, dans une grande imprégnation humaine.

Le climat, qu’il a instauré ici, est enjoué d’une manière puissamment ambiguë. Josiane Stoleru joue la religieuse, sœur Aloysius, avec la grande puissance intérieure qu’on lui connaît, avec cette voix musicale dont elle tire le notes les plus chaudes ou les plus froides à volonté. Ces deux grands interprètes sont entourés des excellentes Emilie Chesnais (sœur James) et Elphie Pambu (Mme Muller). Il y a là matière à réfléchir et à admirer.

Doute de John Patrick Shanley, traduction de Dominique Hollier, mise en scène de Robert Bouvier, scénographie et costumes de Gilbert Maire, lumières de Bernard Colomb, musique d’Andrès Garcia, avec Josiane Stoléru, Robert Bouvier, Elphie Pambu, Emilie Chesnais.

Petit-Hébertot, tél. : 01 42 93 13 04. (Durée : 1 h 30).

photo David-Marchon

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.