Accueil > Des territoires de Baptiste Amann

Critiques / Théâtre

Des territoires de Baptiste Amann

par Gilles Costaz

Double révolution

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Soutenu par Théâtre Ouvert et le théâtre de la Bastille, le grand projet de Baptiste Amann, Des territoires, est arrivé à son terme. La troisième partie est représentée, et elle est passionnante. Sans doute plus aboutie que les deux premiers volets qui avaient pu paraître un peu bavards. L’auteur fait, à chaque acte, se rencontrer une révolution d’hier et une révolution d’aujourd’hui (tout au moins, un mouvement collectif de désaccord). Cette fois se croisent dans le même temps un questionnement dans un hôpital (un homme blessé pendant une manif et en état végétatif doit-il être débranché et son cœur enlevé pour une transplantation quasi immédiate ?) et la représentation de la guerre d’Algérie à travers un film qu’une équipe tourne dans le même hôpital. Un tel résumé ne donne pas une idée exacte de l’intensité du spectacle où les acteurs changent de personnage en passant du débat dans la chambre de soin et des couloirs où se déroule le tournage sans se départir d’une implication chargée à bloc.
A cran : tous ces personnage sont à cran, dans une urgence permanente, la mise en scène de l’auteur parvenant à créer un climat de colère douce. Les acteurs, Solal Bouloudnine, Alexandra Castellon, Nailia Harzoune, Yohann Pisiou, Samuel Réhault, Lyn Thibault et Olivier Veillon, savent jouer à la fois le chacun pour soi et le chacun pour tous : ils expriment un ressentiment personnel et sont dans la vitesse du jeu collectif, avec les tonalités du discours urbain et métissé au milieu duquel nous vivons. Le décor est aussi d’Amann qui, décidément, a beaucoup de dons – pas de doute, il connaît les hôpitaux et leur blancheur glacée ! Peu de fresques contemporaines nous parlent autant que Des territoires

Des territoires (… et tout sera pardonné ?) de Baptiste Amann (Editions Théâtre Ouvert/Tapuscrit), Mise en scène Baptiste Amann Collaboratrice artistique Amélie Enon, Régie générale François Duguest, Création lumière Florent Jacob, Création sonore Léon Blomme, Scénographie Baptiste Amann, Construction décor atelier Lasca, Costumes Suzanne Aubert.
Avec Solal Bouloudnine, Alexandra Castellon, Nailia Harzoune, Yohann Pisiou, Samuel Réhault, Lyn Thibault, Olivier Veillon.

Théâtre de la Bastille, 20 h, tél. : 01 43 57 42 14, jusqu’au 13 décembre. Puis en tournée. (Durée : 2 h 30).

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.