Accueil > D’autres mondes de Frédéric Sonntag

Critiques / Théâtre

D’autres mondes de Frédéric Sonntag

par Gilles Costaz

Voyage dans les univers parallèles

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Frédéric Sonntag est un auteur-metteur en scène des énigmes contemporaines. Il décrypte les mutations de l’Histoire et de la société, avec une gourmandise parfois hitchcockienne. Ces dernières années, il composait une « trilogie fantôme » dont la premier volume reprenait le nom d’un personnage d’Hitchcock, George Kaplan. Le dernier volet, B. Traven, enquêtait sur la figure d’un écrivain révolutionnaire dont la biographie reste largement énigmatique, Traven. Ce dernier spectacle était une œuvre accomplie, passionnante, où se conjuguaient parfaitement l’écriture, le jeu, la vidéo, dans une invention très heureuse des formes – c’était même l’un des plus grands spectacles créés au cours de cette décennie. Avec D’autres mondes, Sonntag passe à une autre thématique : l’existence de mondes parallèles, qu’ils soient mentaux ou cernés par la science. Cela peut aller de l’expérience intérieure au rêve littéraire et à l’éventuelle vie sur d’autres planètes. S’appuyant sur diverses théories dont celles de l’auteur de L’Archéologie du futur, Fredric Jameson, Sonntag compose une sorte de voyage dans divers univers spéculatifs, en centrant sa pièce sur deux figures principales : l’écrivain Alexei Zinoviev, connu pour sa vie d’intellectuel emprisonné et persécuté par le pouvoir soviétique, auteur du cycle Les Ordonnateurs du temps, et le chercheur français Jean-Yves Blanchot, dont la « théorie des mondes multiples » suscita une controverse mémorable.
Sur un grand plateau, des acteurs et des musiciens réveillent ces histoires, et beaucoup d’autres, en changeant de rôle d’une scène à l’autre. Derrière eux, sur un écran géant, des portraits, de courts textes, des films surgissent. Se succèdent des éléments aux logiques et aux traductions scéniques différentes : évocations biographiques, débats philosophiques, reproductions d’émissions d’Apostrophes. Et beaucoup d’intermèdes musicaux. Les acteurs ont une belle vivacité pour se métamorphoser. Dans l’incarnation de Zinoviev, Victor Ponomarev est remarquable. L’ensemble impressionne par son ambition et la diversité de ses langages. Mais un sentiment de collage, de montage prédomine. Frédéric Sonntag a moins noué ses épisodes, moins transformé le dossier préparatoire en une une coulée où tout se confronte et se répond. On apprend beaucoup de choses, et la réhabilitation de Jean-Yves Blanchot, bien oublié (plus que Zinoviev, nous semble-t-il), est opérée de façon très excitante. D’ailleurs, bien des moments sont tout à fait stimulants, dans leur langage tantôt blagueur, tantôt persuasif. On est intéressé et troublé, mais sans doute pas assez « embarqué » dans ce périple fictif aux allures de voyage planétaire.

D’autres mondes, texte et mise en scène Frédéric Sonntag création et régie vidéo Thomas Rathier, création musicale Paul Levis
création et régie lumière Manuel Desfeux, scénographie Anouk Maugein, costumes Hanna Sjödin, assistanat à la mise en scène Anne-Laure Thumerel,
 avec Romain Darrieu, Amandine Dewasmes, Florent Guyot, Antoine Herniotte, Paul Levis, Victor Ponomarev, Gonzague Octaville, Malou Rivoallan, Fleur Sulmont .

Nouveau théâtre de Montreuil - Centre Dramatique National, tél. : 01 48 70 48 90 , jusqu’au 9 octobre. (Durée : 2 h 10).
Tournée :
05 > 07 nov 2020 :Théâtre-Sénart, Scène nationale (77)/ Les 16 & 17 nov 2020 : La Snat61, Scène nationale Alençon / Flers / Mortagne-au-Perche (61). Les 21 & 22 janv 2021 : Points Communs – Nouvelle scène nationale de Cergy-Pontoise / Val d’Oise (95). Les 26 & 27 janv 2021 : Le Grand R, Scène nationale de La Roche-sur-Yon (85).

Photo Gaëlic 69.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.