Cadmus et Hermione de Jean-Baptiste Lully

Retour d’un spectacle délicieusement baroque

Cadmus et Hermione de Jean-Baptiste Lully

C’est avec l’un de ses plus jolis succès que Jérôme Deschamps lance la saison 2010/2011 de son Opéra Comique. Cadmus et Hermione première tragédie lyrique de Jean-Baptiste Lully créé en 1673 à la cour de Versailles, qui valut à son auteur le poste de surintendant de la musique du Roi Soleil, consacrait il y a deux ans les talents conjugués de Vincent Dumestre chef d’orchestre de l’ensemble Poème Harmonique et de Benjamin Lazar, metteur en scène, spécialiste gourmand des spectacles à l’ancienne, amoureux averti des éclairages à la bougie et des gestiques baroques.

Deux drôles de loustics qui retournent à 360° la mode des réactualisations des œuvres du passé pour leur faire retrouver, les couleurs, les rythmes, les mouvements, les costumes, pour ainsi dire l’âme de leur origine (voir webthea du 25 janvier 2008)

Toute la troupe de la création se retrouve au rendez-vous de Lully et du poète Philippe Quinault qui lui concocta un livret d’entre deux mondes puisé dans Les Métamorphoses d’Ovide où les dieux de l’Olympe se mêlent aux hommes qui leur sont soumis, où les serpents et les dragons défient les dieux de l’Amour et de la guerre, où les bons gagnent et où les méchants sont punis. En danses, en musiques, en décors facétieux, nuages joufflus, animaux fantastiques, danseurs ailés, hommes insectes, géants et satyres. On retrouvera le raffinement des broderies sonores des clavecins, violes, hautbois ou autres théorbes, et la grâce des interprètes André Morsch en Cadmus, Claire Leffiliâtre en Hermione, Arnaud Marzorati, ineffable Arbas et le haut de contre Jean-François Lombard en nourrice drolatique.

Un régal pour les yeux et les oreilles à savourer jusqu’au 5 décembre sans oublier les traditionnelles « Rumeurs » de l’Opéra Comique qui accompagnent ses productions. En particulier un Carnaval Baroque où Vincent Dumestre, son Poème Harmonique, des acrobates, mimes, jongleurs évoqueront les arts du cirque, les musiques et les danses à Rome au XVIIème siècle.

Cadmus et Hermione, ensemble Le poème Harmonique, direction Vincent Dumestre, mise en scène Benjamin Lazar, chorégraphie Gudrun Skamletz, scénographie Adeline Caron, costumes Alain Blanchot. Avec André Morsch, Claire Leffiliâtre, Arnaud Marzorati, Jean-François Lombard, Isabelle Druet, Camille Paul, Arnaud Richard, Geoffroy Buffière, …Danseurs, chœur et orchestre du Poème Harmonique.

Les 29, 30 novembre, 2, 3 décembre à 20h – le 5 décembre à 15h

Carnaval Baroque, les mercredi 22 et jeudi 23 décembre à 20h

Opéra Comique : 0825 01 01 23 – www.opera-comique.com

Mentions : Elisabeth Carecchio.

A propos de l'auteur
Caroline Alexander
Caroline Alexander

Née dans des années de tourmente, réussit à échapper au pire, et, sur cette lancée continua à avancer en se faufilant entre les gouttes des orages. Par prudence sa famille la destinait à une carrière dans la confection pour dames. Par cabotinage, elle...

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook