Accueil > le décès du danseur chorégraphe Andy de Groat

Actualités / Danse / Disparition

le décès du danseur chorégraphe Andy de Groat

par Yves Bourgade

un américain qui avait choisi la France

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

En 1982, le danseur et chorégraphe américain Andy de Groat, avait choisi la France pour vivre et travailler. Il est décédé des suites d’une crise cardiaque à 71 ans le 10 janvier 2019 à Montauban où il s’était fixé en 1997.
Il laissera le souvenir d’un créateur inclassable et plein de fantaisie dont le public français avait eu la révélation avec les premières pièces de son compatriote Bob Wilson, Le regard du sourd (1971), Lettre à la reine Victoria(1974) comme interprète et Einstein on the beach (1976) dont il avait signé la chorégraphie.
Andy de Groat a commencé par suivre des études de Beaux-Arts à New York avant de s’orienter vers la danse à 20 ans et devenir un spectateur assidu aussi bien de Balanchine, de Robbins, que de Yvonne Rainer et d’Anna Halprin. Ces fréquentations le rendaient apte à chorégraphier les types de danse les plus différents. Il laisse un fonds d’une soixantaine de pièces.
Aux débuts de son installation en France, on le trouve associé au GRCOP de Jacques Garnier et aux expériences hors Opéra de Paris des étoiles Wilfride Piollet et Jean Guizerix. En 1978 il avait créé son propre groupe Red Notes dont le ballet fétiche reste La danse des éventails : sur une musique de Michael Galasso, une évolution en ligne des danseurs aux mouvements des poignets agitant des éventails.
Successivement Andy de Groat cultiva les mouvements giratoires, le minimalisme répétitif, le genre comique. Il est revenu plus tard au répertoire classique occidental dont il proposa des relectures à la limite du sérieux et du moqueur (Le lac des cygnes, La bayadère , Giselle).

Photo © DR : extrait de « La danse des éventails »

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.