Accueil > Les 7 jours de Simon Labrosse

Critiques / Festival

Les 7 jours de Simon Labrosse

par Jean Grapin

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

En sept saynètes Simon Labrosse personnage naïf et toujours plein d’espoir de trouver du travail donne à voir sept jours de sa vie très médiocre. Sa descente graduelle, l’érosion et la fin de ses illusions, enclenchent pourtant bien des éclats de rire qui reposent sur la tendresse et sur une compréhension mutuelle de l’absurdité d’un monde qui veut marchandiser tous les services.

En effet, en compagnie de son copain Léo batteur, en révolte, qui a un blocage à dire quelque chose de positif et Nathalie la femme de ses rêves, Simon tente de créer des métiers nouveaux dans l’air du temps comme celui de finisseur de phrase, regardeur pour faire exister, preneur en charge des sentiments autant d’approches qui révèlent un talent certain pour l’accompagnement social.

Las, dans les changements à vue, le spectateur assiste éberlué en fait à un jeu des sept erreurs, aux sept fausses bonne idées pour survivre .Si le spectacle se déploie sur un mode loufoque, drôle voire féroce le spectateur garde le souvenir d’un monde plein de fantaisie de vitalité et de gravité mêlées.

Les sept jours de Simon Labrosse, de Carole Fréchette, Théâtre des halles, 17 h 00, Tel 04 32 76 24 51

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.