Lagneau

L’agneau mystificateur de Van Eyck

Lagneau

Au départ, découverte ludique de la vie et du tableau le plus célèbre de Jan Van Eyck. A l’arrivée, une course folle pour remplacer, par des animaux peints aujourd’hui, l’agneau, personnage central de la peinture originelle, disparu mystérieusement.

On s’en doute, les intentions des troupes associées sur ce projet sont la découverte par les enfants d’un chef d’œuvre du XVe siècle ainsi que la confrontation entre un art classique et le contemporain. Ceci joint à la perception des mécanismes de la créativité via la confection d’animaux hybrides selon le principe des mots valises et du collage.

Le ton est résolument celui de l’humour. D’emblée, le personnage qui anime ce spectacle annonce, si on ose dire, la couleur. Lorsque la comédienne Deborah Marchal, sans paroles, tente de reconstituer une coiffe d’époque au moyen de rouleaux de papier toilette et d’un essuie, on comprend que le second degré misera sur les contrastes. Lorsqu’elle prendra des positions burlesques durant un extrait de musique religieuse, on se rend compte que la suite ne sera pas triste et que des effets corporels sont sources de gags.

Le décor se construit peu à peu grâce à une dispersion sur le plateau d’éléments sortis tels quels du triptyque du peintre flamand. Il se complètera ultérieurement grâce à des panneaux recouverts d’un bestiaire au fusain par la plasticienne Sarah Yu Zeebroek. Divers accessoires empruntés à des tableaux de Jan seront utilisés afin de compléter l’une ou l’autre image ou, comme ce toutou téléguidé remuant et aboyant, afin de venir en aide intempestive à la comédienne.

La vie condensée de l’artiste est contée avec les trouvailles d’un livre pop up de manière amusante. La préparation du vernissage et l’arrivée des invités sont d’une veine semblable avec l’aide d’un petit castelet japonais. Après la constatation de la disparition de l’Agneau laissant vide le centre du tableau, ce sera une course à travers les bêtes actuelles et les essais de remplacement au moyen d’animaux hybrides. C’est drôle, rythmé, inventif, sympathique et pédagogique et intelligent.

Rencontres du Théâtre jeune Public Huy [Be]
Atelier Rock mercredi 17 aout, jeudi 18 10h – 14h, vendredi 19 10h
Dès 3 ans
Durée : 40’

Mise en scène : Audrey Dero
Jeu : Deborah Marchal, Audrey Dero (en alternance)
Illustrations, scénographie : Sarah Yu Zeebroek
Construction du décor et technique : Peter Van Hoof ou Mattias Sercu
Regard extérieur : Frans Van der Aa
Production : Maaike Scheltjens, Pudding asbl, 4Haut asbl
Soutien : CCN (Namur[Be]), MSK

A propos de l'auteur
Michel Voiturier
Michel Voiturier

Converti au théâtre à l’âge de 10 ans en découvrant des marionnettes patoisantes. Journaliste chroniqueur culturel (théâtre – expos – livres) au quotidien « Le Courrier de l’Escaut » (1967-2011). Critique sur le site « Rue du Théâtre » (2006-2021)....

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook