Accueil > La collection de la Fondation du Judaïsme Français

Critiques / Livres, CD, DVD

La collection de la Fondation du Judaïsme Français

par Caroline Alexander, Charles Rosenbaum

L’universalité des musiques des Juifs de France

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Connaître le passé, s’engager au présent, créer l’avenir : sur ces principes la Fondation du Judaïsme français, association d’utilité publique née en 1978 se donne pour tâche d’archiver, de diffuser et de dynamiser les différents pôles de la vie artistique des Juifs de France. Celui de la musique a généré le label Buda-Musique qui, à ce jour, a publié six albums de CD, témoignages et mémoires des traditions musicales juives sur le sol français.

Hervé Roten, ethnomusicologue enthousiaste, en a la charge et y accomplit une tache quasi impossible : réaliser une approche globale de ces différentes traditions, de la musique instrumentale klezmer aux chants hassidiques ou yiddish, des chansons judéo-arabes à la musique de synagogue, un champ aussi vaste que composite traversé par l’expérience de la diaspora. Car le patrimoine juif d’un pays contient l’esprit de ce pays, le judaïsme s’y étant chaque fois intégré dans un esprit permanent d’échanges. C’est en quelque sorte à une espèce d’OMNI-Objet Musical Non Identifié, qu’Hervé Roten s’est attelé. Ce qui n’avait jamais été fait auparavant.
Eventail de diverses tendances musicales, miroir sonore de la complexité juive, notamment en France, troisième communauté après les Etats Unis et Israël.

Shalom Berlinski

L’apport askhenaze, d’Europe de l’Est et d’Alsace n’est plus aujourd’hui prépondérant mais Hervé Roten a tout de même consacré un double CD à Shalom Berlinski, le fameux Cantor – ministre officiant - de la synagogue de la rue de la Victoire à Paris. Cet enregistrement remarquable, intitulé « La Voix de la Ferveur - du shtetl à la synagogue de la Victoire » constitue une anthologie rare. Doté d’une grande voix de ténor lyrique, le hazan (chantre) interprète les « tubes » de la liturgie ashkénaze occidentale ainsi que des mélodies hassidiques venues d’Europe de l’Est. Ce disque, phare de la musique cantoriale, fut enregistré en 1972 par l’Orchestre des Concerts Colonne dirigé par Jean Paul Kreder avec un chœur mixte de 32 chanteurs et Jean Bonfils à l’orgue et au piano. On y trouve, entre autres, le « Kaddish » de Maurice Ravel et la « Cantate d’Esther » de Léon Algazi.

Musiques de la synagogue de Bordeaux

Avec ce recueil tiré du rite portugais, Hervé Roten a effectué un véritable voyage initiatique au cœur de Synagogue de Bordeaux, à l’occasion de ses 120 ans. C’est la présentation des anciennes communautés marranes (juifs espagnols et portugais convertis de force mais restés juifs) du sud ouest de la France.

Fernand Halphen

Un double volume consacré à l’œuvre inédite du compositeur et mécène Fernand Halphen (1872-1917), auteur de mélodies, de pièces pour piano et d’œuvres pour musique de chambre. Cet élève de Fauré et de Massenet fut un excellent illustrateur des salons de musique de la IIIème République. Jeff Cohen au piano, Alexis Galpérine au violon, Sonia Wieder-Atherton au violoncelle, le cor de Jens McManama et la flûte de Clara Novakova accompagnent les mélopées chantées par le baryton François Leroux. Une œuvre à découvrir dans cet album récemment couronné par l’Académie du Disque Lyrique

Albert Hemsi

Avec Albert Hemsi (1898-1975) Hervé Roten se consacre à la culture séfarade. Seize chansons judéo espagnoles Coplas (romances et cantigas) de l’ancien empire ottoman y sont transcrites et mises en musique par le compositeur dans un bel équilibre entre chant traditionnel et art savant.

Musiques judéo-françaises des XVIII°et XIX° siècle

Incursions multiples dans les musiques du Comtat Venaissin, les musiques séfarades du rite portugais et les musiques ashkénazes de Pologne et de Russie. Elles sont interprétées par le ténor Adolphe Attia avec Mag Tayar au clavecin et à l’orgue..

Variations Ladino

Le dernier né, intitulé Variations ladino offre une ballade onirique à travers la tradition ladino ((judéo espagnole). Liat Cohen et Ricardo Moyano, remarquables guitaristes solistes en perpétuent les superbes accents, accompagnés par les chœurs et guitares du groupe Les Parvarim.

Musiques de la synagogue de Bordeaux réf 822742
Musiques judéo-françaises des XVIII et XIXème siècles réf 822752
Shalom Berlinski, la voix de la ferveur réf 822972
Alberto Hemsi, Coplas sefardies réf 880109
Fernand Halphen, mélodies réf 860138
Variations Ladino réf 860155

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.