Accueil > Invitation au voyage à Bollywood

Critiques / Danse

Invitation au voyage à Bollywood

par Yves Bourgade

Danse et chant de l’Inde

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Il faut savoir que l’Inde possède un système de production cinématographique en langue hindi qui lui est propre et que l’Occident ignore le plus souvent : c’est Bollywood, un mot né dans les années 60 et 70, de la contraction de Bombay (la ville de naissance de ce cinéma indien dans le années 1930) et de Hollywood (la Mecque du cinéma occidental) .
Le genre cultivé dans les films de Bollywood a comme singularité d’inclure dans un récit simple, des danses et des chants qui ponctuent l’action.
Le Théâtre national de la danse à Chaillot était tout désigné pour accueillir en France le chorégraphe indien Ashley Lobo et sa compagnie Navdhara India Dance Théâtre (NIDT) avec une de leurs productions au titre parlant, « A passage to Bollywood ».
Ce spectacle laisse de côté les images cinématographiques pour ne retenir que la danse et le chant. Il pourra apparaître déconcertant aux Occidentaux. Il est pourtant dépaysant, une invitation au voyage dans un univers visuel et sonore qui, sans complexe, fait cohabiter l’ancien et le moderne.
La chorégraphie mélange ainsi plusieurs styles : la danse classique indienne, le folk, le les différentes formes de danse occidentales, le style libre . Ashley Lobo fusionne la technique physique occidentale et les philosophies spirituelles de la danse indienne. 
« C’était à la création du cinéma hindi et de Bollywood, explique le chorégraphe indien,
un excellent moyen de s’évader du quotidien et de découvrir un monde de fantaisie, avec ses fins heureuses et beaucoup d’innocence ». « Est-ce encore authentique ou devenu trop commercial ? » s’interroge-t-il et il poursuit : « Une partie de cette innocence dans la réalisation des films en a pris un coup, mais dans l’ensemble elle touche et divertit toujours les masses et procure de la joie ».
A Chaillot, on ne voit pas de parties filmées, mais se succèdent pendant 1H20 des déluges de couleurs pour les costumes et les fonds de plateau qui mettent en valeur des danses rapides qui n’ont plus rien à voir avec les diverses danses anciennes codées indiennes. Le ton général du spectacle est festif et même si l’on a du mal à suivre la déjà mince intrigue (un jeune homme découvre le monde en montant à la ville, Bombay naturellement), on a plaisir à voir évoluer dans de nombreux ensembles et quelques duos les 22 danseurs et danseuses ainsi que les deux chanteurs-danseurs de la compagnie.
Photo

A Paris, Théâtre national de Chaillot jusqu’au 25 décembre 2021, avec autour du spectacle des animations notamment un « Bal Indian dance party, avec deux heures d’initiation à la danse traditionnelle indienne par Megha Jagawat de la compagnie Triwat. le18 décembre 2021 à 17H. Infos et réservations au 01 53 65 30 00.

© Navdhara India Dance Theatre

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.