Accueil > Droit de mémoire(s) - Avignon années 1970

Critiques / Livres, CD, DVD

Droit de mémoire(s) - Avignon années 1970

par Jean Chollet

Souvenirs, souvenirs…

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’initiative de Melly Puaux, cet ouvrage revient sur une période de mutation du Festival d’Avignon, celle d’une plus grande ouverture sur les écritures contemporaines et du développement de la pluridisciplinarité. Sont évoquées les années vécues au cœur du festival, aux côtés de son époux Paul, collaborateur de Jean Vilar, puis directeur du festival de 1971 à 1979, avec lequel elle créa la Maison Jean Vilar. Dans le prolongement d’un ouvrage, commandé à Paul Puaux par Emile Copfermann pour les éditions Hachette dans la collection L’Echappée belle, Avignon en Festivals (1983), elle a fait appel à une trentaine de personnalités ayant été à divers titres témoins ou acteurs de ces aventures artistiques. Sous la couverture, illustrée par un dessin de Jean-Pierre Desclozeaux, qui reprend à sa manière les clefs devenues emblématiques du festival à partir de 1954, Melly Puaux cerne, dans un avant-propos concis, les grandes orientations artistiques qui ont marqué ces années, sans nostalgie surannée, en rappelant les temps forts de cette période, et non sans égratigner au passage les arrivées plus récentes de “ l’événementiel ” et du “ prêt à penser culturel ”. Suivent, après une préface de Paul-Louis Mignon, les textes de comédiens, Philippe Avron, Michel Bouquet, Anna Prucnal, Rufus… , de metteurs en scène, Claude Alranq, André Benedetto, Arlette Bonnard, Antoine Bourseiller, Catherine Dasté, Armand Delcampe, Gabriel Garran, Pierre Pradinas, Maurice Yendt, des chorégraphes Carolyn Carlson et Jean Guizerix, et – pour ne pouvoir les citer tous - d’autres contributeurs parmi lesquels le compositeur Antoine Duhamel, Roger Kahane ou Yves Jaigu de France-Culture. Autant de témoignages qui reflètent avec chaleur - parfois jusque dans l’anecdote – l’esprit qui animait les festivals de l’époque. Un livre qui n’a d’autre ambition que de raviver la mémoire ou de faire découvrir un passé qui peut nourrir une mise en perspective de la réalité d’aujourd’hui.

Droit de mémoires, Avignon années 1970 Editeur non précisé, appeler le 01 45 26 08 83. Prix 10 €

A lire également Avignon 50 festivals (1947-1996), Actes Sud, 1996.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.