Accueil > Collection Mettre en scène : Firmin Gémier, Ariane Mnouchkine

Critiques / Livres, CD, DVD

Collection Mettre en scène : Firmin Gémier, Ariane Mnouchkine

par Jean Chollet

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Créé en 2004 par Actes Sud-Papiers, cette série dirigée par Béatrice Picon -Vallin, directrice de recherche au CNRS et coéditée jusqu’en 2007 avec le Conservatoire National supérieur d’art dramatique, tend à apporter un éclairage sur la mise en scène à travers des écrits d’artistes de plusieurs générations. Destinée en premier lieu aux étudiants et pédagogues, elle apporte à tous ceux qui s’intéressent au théâtre des connaissances sur quelques pratiques et théories – parfois discordantes – qui ont marqué le XXe siècle, en participant à la transmission des savoirs. Après les publications successives de textes ou d’entretiens consacrés à Krystian Lupa, Gaston Baty, Vsevolod Meyerhold, Matthias Langhoff, Thomas Ostermeier, Antoine Vitez et Giorgo Strehler, cette collection s’enrichit cet automne de deux nouveaux volumes.

Firmin Gémier


Docteur en études théâtrales à l’université Paris III, Catherine Faivre-Zellener a choisi après un survol de la trajectoire de Gémier (1869-1933), de présenter des textes importants du comédien et metteur en scène, alors directeur du Théâtre Antoine : « De l’interprétation des grands rôles classiques ; La mise en scène au théâtre. », transcription d’une conférence parue dans le Journal de l’université des Annales en 1919. Ces textes sont importants dans la mesure où Firmin Gémier n’a pas laissé d’écrits témoignant de son engagement artistique novateur, lié de manière indissociable à ses aspirations sociales généreuses. Un second volet est constitué par un article du critique d’art, Paul Gsell, cosigné par Gémier, « L’Eternelle jeunesse de Molière », publié dans la Revue mondiale en 1921, après sa mise en scène de L’Avare interprété par Charles Dullin. Des textes qui mettent en lumière les grandes options de cet infatigable animateur du théâtre, la formation de l’acteur et l’interprétation, l’espace de représentation et le rapport aux spectateurs, la musique de scène et naturellement la mise en scène. Une manière d’approcher la pratique d’un homme de théâtre engagé, instigateur du premier Théâtre national populaire en 1920, qui faute de moyens ne connut qu’une brève existence, avant de renaître en 1951 avec Jean Vilar.

Ariane Mnouchkine

On ne présente plus la « chef de troupe » du Théâtre du Soleil, personnalité majeure du théâtre français dont l’audience dépasse nos frontières. Ses créations collectives, ses mises en scène de classiques ou de l’écriture contemporaine ont fait l’objet de nombreux commentaires et analyses. Elle-même s’est souvent exprimée sur ses formes de travail et de création. Dans l’esprit de cette collection, Béatrice Picon-Vallin, a donc choisi judicieusement de livrer des propos d’Ariane Mnouchkine comme elle le fait lors de rencontres ou de stages. Comme c’est le cas dans cette transcription condensée de ses deux rencontres avec des élèves de l’ENSATT et du CNSAD en 2008, et de notes prises à l’occasion d’un stage de comédiens au Théâtre du Soleil en février 2009. Elle aborde ainsi les influences, les divers choix et options qui nourrissent sa création théâtrale, revient notamment sur les créations pour Le Dernier Caravansérail et Les Ephémères, évoque son rapport à l’espace et au public, puis rentre dans le détail de l’improvisation et de l’interprétation avec un ultime conseil au comédiens : « Jouez, au lieu d’être dans le commentaire. » Des propos militants sans affectation, dont la portée constitue une véritable leçon de théâtre. Une filmographie et des repères biographiques complètent utilement cet ouvrage.

Firmin Gémier, choix de textes et notes par Catherine Faivre-Zellner, Mettre en scène, Actes Sud –Papiers, 95 pages, 11 €.
Ariane Mnouchkine, introduction, choix et présentation des textes par Béatrice Picon – Vallin, Mettre en scène, Actes Sud – Papiers, 132 pages, 14 €.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.