Accueil > Bitbybit de Bruyninckx et Vandenberghe

Critiques /

Bitbybit de Bruyninckx et Vandenberghe

par Michel Voiturier

Antagonistes et solidaires

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans la vie, Vincent et Simon Bruyninckx sont deux frères. Sur leur poutre d’acrobates, ce sont deux partenaires qui cherchent à se colleter avec l’équilibre et la pesanteur, à se mettre en danger.

Ces deux équilibristes ne sont pas unis seulement par le lien familial. Ils le sont aussi par un cordage ancré dans leur bouche au moyen de ce que les circassiens nomment « mâchoire d’acier ». Ce lien, ils ne l’enlèveront qu’à de rares moments puisqu’il est essentiel pour leur performance. Il est simultanément ce qui les unit, ce qui les contraint, ce qui les sécurise, ce qui risque de les perdre et ce qui les sauve.

Durant tout le spectacle, cet instrument ou plutôt cet outil, sert d’accessoire autant que de partenaire à part entière. Sans lui, ces faux jumeaux seraient en perpétuel péril car c’est à cause de lui que l’un se trouve entraîné vers la chute et grâce à lui que l’autre est susceptible de le rattraper.

Ce duo de la dualité est l’enjeu de ce travail. Il permet à Vincent de provoquer Simon (et vice-versa), de le dominer ou de l’assister, de l’aider ou de l’asservir. Tout se joue dans la tension dont chacun est soit le détenteur, soit le détendeur. Même si la concentration, la mise en jeu de la capacité musculaire individuelle sont au maximum de leur curseur, les possibilités de narrer une histoire sont relativement infimes.

Il convient donc pour ces acolytes de trouver des figures quasi chorégraphiques à renouveler afin de ne pas émousser l’attention du public. Chaque séquence enchaînée se polarise sur une action. Il s’agira de traîner, de porter, d’escalader, de glisser, de sauter, de basculer, de pousser, de rattraper, de risquer. Actions accompagnées, soutenues, par une bande son particulièrement travaillée de Dijf Sanders qui souligne les acrobaties, leur insuffle des rythmes, se permet parfois de les dramatiser ou les tirer vers le gag.

Le spectacle se déroule en alternance de passages au sol ou dans l’espace vertical qu’offrent la poutre ou le dôme du chapiteau ; il s’articule en une sorte de progression jusqu’à parfois s’apparenter aux musiques répétitives des compositeurs tels que Steve Reich, Phil Glass, Terry Riley et se clôt précisément sur un crescendo gestuel récursif impressionnant au cours duquel les deux partenaires s’expriment en étant réunis bouche à bouche, contrainte qui les oblige à une coordination parfaite, à une cohésion et une confiance totale sous peine de fortes blessures buccales .

Sous des aspects circassiens, «  Bitbybit  » est à l’image de notre époque. Il présente des pulsions liées à la compétition concurrentielle, des violences potentielles latentes, des affrontements limites, une réhabilitation par la solidarité.

Durée : 1 h.

Concept : Simon Bruyninckx, Vincent Bruyninckx, Kasper Vandenberghe
Jeu : Simon Bruyninckx, Vincent Bruyninckx
Mise en scène : Kasper Vandenberghe
Dramaturgie : Matthias Velle
Création musicale : Dijf Sanders
Assistanat régie : Leon Rogissart
Recherche de mouvements : Esse Vanderbruggen
Création technique : Anthony Caruana, Olivier Duris
Technique : Sofia Delachance, Benjamin Eugène
Production : Jolijn Talpe / Les Malunés
Administration : Eugènie Fraigneau, Wouter Vermeylen
Conseil administration : Lieselotte Deforce
Diffusion : Emma Ketels | Je buro
Photo © Kriss Dewitte

En tournée :

10 - 12 mars Le Boulon, Centre national des Arts de la Rue et de l’Espace public Vieux-Condé (FR)
19 - 22 mars UP ! Festival Circus & Performing Arts Bruxelles (BE)
01 - 3 avril Centre culturel Belgica Dendermonde (BE)
12 - 15 mai C IRKL Louvain (BE)
10 - 12 juin Centre culturel De Herbakker Eeklo (BE)
24 - 26 juin PERPLX Courtrai (BE)
29 - 31 juillet Theater aan zee Ostende (BE)
12- 14 août Berlin circus festival Berlin (DE)

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.