Accueil > Sans mentir de Xavier Daugreilh

Critiques / Comédie & Humour

Sans mentir de Xavier Daugreilh

par Marie-Laure Atinault

L’une des pièces les plus drôles de l’année.

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Sans mentir la dernière pièce de Xavier Daugreilh est l’une des plus drôles de l’année.

Sans mentir est le plus sûr moyen de passer une bonne soirée.

Sans mentir est le catalogue de la vie amoureuse.

Sans mentir est, somme toute, une histoire banale joliment troussée. Elle met en scène trois couples qui vont vivre l’aventure humaine la plus dangereuse qui soit, l’exploration d’un terrain encore hostile dans des contrées inconnues pour certains : la vie à deux ! Prenez Serge, c’est un type bien. Il est dans une passe magnifique, il vient de se faire virer du journal dans lequel il exprimait tout son talent par un type qui n’en a aucun sinon celui de lui prendre sa femme. Heureusement, il a des amis. Ainsi François et Valérie, un couple parfaitement équilibré. Valérie décide, François exécute. Et avec Valérie, on ne rigole pas, c’est une psycho-rigide qui à l’humour et la tolérance d’une cravache. Serge qui n’a plus de boulot, plus de femme, vit dans un minuscule studio. Il saute sur la proposition de son vieux copain François d’occuper son petit appartement de 178 m2 pendant que le couple sera en vacances. Serge est soutenu par son ami et confrère Cyril qui lui remonte le moral. Il l’emmène à une soirée où il compte bien trouver de jolies jeunes femmes, une chacun, pour passer la soirée. Cyril est un prédateur, un dragueur professionnel, il donne de précieux conseils à Serge : pour attirer la femme il faut être un macho et ne pas avoir d’alliance.. Mais Serge est un sentimental, il porte toujours la sienne.. Dans le camp adverse, c’est à dire du côté fille, le même tandem est formé d’Elise la dragueuse expérimentée et Gwendoline qui n’est pas sûre d’elle. Coup de foudre entre Serge et Gwendoline. Il pensait que ce serait juste l’affaire d’une soirée et, en bon élève, il suit les conseils de Cyril, professeur ès drague, il roule des épaules, se fait mousser, s’invente une vie avec femme et boulot.

Mais voilà, Cupidon a décoché une flèche assassine dans les cœurs de Gwendoline et de Serge. Ces deux-là tombent amoureux et la spirale infernale des mensonges aspire Serge malgré lui. Les quiproquos s’enchainent. Cyril joue les arroseurs arrosés et tombe sous la loi d’Elise, la fille de son patron, qui est la meilleure amie de Gwendoline !!! C’est Cornélien !!!

Sans mentir de Xavier Daugreilh est un joli morceau d’humour où chacun de nous retrouvera ses amis, car on ne se reconnaît jamais. Ses dialogues sont vifs, ils ont la densité d’un match de tennis, jeu, set et match. Il faut des comédiens qui ont une préparation olympique. José Paul est un expert en la matière et avec la complicité de Stéphane Cottin ils signent une mise en scène rapide, aérée. Le décor très astucieux permet des changements d’ambiance. Il utilise le système des paravents et des glissières qui donne du punch à un texte très futé. Les comédiens sont tous formidables de José Paul toujours aussi séduisant et qui met un malin plaisir à jouer les salauds à Stéphane Cottin attachant en victime de l’amour dont le sauvetage est un vrai coup de théâtre. Eric Savina trouve l’un de ses meilleurs rôles et l’escadron de charme est constitué par Caroline Maillard belle comme une plante vénéneuse, Isabelle Cote, belle mais sévère et la délicieuse Lysiane Mies tendre à croquer. Mais que vous dire de plus pour que vous alliez toutes affaires cessantes voir Sans mentir !

Sans mentir de Xavier Daugreilh mise en scène de José Paul et Stéphane Cottin avec Lysiane Meis, Eric Savin, Caroline Maillard, José Paul, Isabelle Cote, Stéphane Cottin.
Théâtre Tristan Bernard Tél : 01 45 22 08 40

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.