Accueil > Parle moi d’amour ! de Philippe Claudel

Critiques / Comédie & Humour

Parle moi d’amour ! de Philippe Claudel

par Marie-Laure Atinault

Je t’aime moi non plus !!!! Un feu d’artifice de Philippe Claudel

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’auteur des « Âmes grises » et du « Rapport de Brodeck » signe une brillante comédie, pimpante et enlevée. Pour sa première pièce, Philippe Claudel fait ses gammes sur l’exercice "scène de ménage". Courteline, Feydeau, Guitry, Albee sont des maîtres en la matière. Le « petit nouveau » entre avec brio dans la catégorie. La situation de départ est banale : un couple rentre d’un dîner. Il est minuit et c’est l’heure ou le verni craque ! La femme reproche à son mari son obséquiosité envers son supérieur, la vanne est ouverte pour un flot de récrimination en tout genre ! Le mari et la femme vont dresser un réquisitoire de leur vie de couple. Tout y passe, les petits bobos de monsieur, les dépenses de madame, les enfants, la belle-mère (bien sûr), le chat, la gauche caviar, ceux qui retourne leur veste, le bling bling et même le toc sont des sujets de discorde. Le dialogue est brillantissime, un feu d’artifice de répliques vachardes toutes plus drôles les unes que les autres !

Règlement de compte à O.K design

Michel Fagadau a orchestré cette scène de ménage comme un duel où tous les coups bas sont permis, certes, mais dans un décor très design avec des meubles plus proches de la sellette du bourreau que du fauteuil confortable. Le décor apporte des gags visuels qui ponctuent cette joute oratoire parfaitement jubilatoire. Caroline Silhol est femme jusqu’au bout des doigts, élégante, raffinée, elle se jette sans retenue dans cet hallali conjugal, un régal. Michel Leeb , qui est de plus en plus séduisant comment fait-il le bougre, est parfait dans le rôle de ce proche du pouvoir, passé maître dans le retournement de veste. Il est également maître ès muflerie ! Les comédiens s’en donnent à cœur joie. Le texte de Philippe Claudel est un régal, on pourrait objecter que les protagonistes sont peu rancuniers car les paroles définitives et blessantes lancées de part et d’autre comme des grenades explosives seraient rédhibitoires pour nombre d’entre nous !

« Parle-moi d’Amour » de Philippe Claudel, mise en scène de Michel Fagadau, avec Caroline Silhol et Michel Leeb.
Comédie des Champs Elysées, Tél : 01 53 23 99 19

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.