Accueil > Mini pièce de théâtre à la limite de l’appellation saynète

Billets d’humeur / Jacky Viallon

Mini pièce de théâtre à la limite de l’appellation saynète

par Jacky Viallon

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Titre provisoire :

« La véridique histoire des milliards-cigognes et gigognes en migration ».

Distribution : Personnages jouant prudemment la scène ( Tout en étant déclarés légalement à l’URSSAF) :

Jérome K : Age incertain, difficile à estimer car fluctuant selon le cours de la bourse.
Célibataire, vit chez sa maman par affection et sagesse économique. Il met de l’argent de côté à fin de pouvoir, un jour à la hausse, acheter une grande banque. Son œil louche sur l’établissement le plus en vue : « La société généraliste ». Il est « trader » (Sorte de courtier en bourse utopiste ou voyou selon l’option ou la demande choisie avec une équipe de conseillers tout conseil.)
Exemple de comportement : s’achète des chaussures d’une pointure en dessous pour faire semblant d’être dans ses petits souliers. Première parade pour un vrai « trader ».

La maman : Maman de Jérôme K… Aurait bien les aptitudes pour être nommée « femme au foyer » mais ne dispose pas de cheminée.
Probablement veuve : on ne voit pas passer sur scène d’autre homme que son fils. Son, putatif mari, s’il y avait, devrait se manifester par téléphone pour économiser un comédien sur le plateau. Si le susdit ne s’est pas déclaré dans les cinq minutes qui suivent en intervenant même comme livreur de pizza ou facteur amnésique se trompant de rôle, on peut considérer que le personnage n’existe pas. Toutefois, si par une erreur de pagination le mari de la maman apparaissait rapidement, dans la marge, c’est à dire en coulisses, espérant accomplir une brillante entrée en scène il faudrait alors lui donner immédiatement son cachet de comédien, bien qu’il fut encore que « personnage » afin d’échapper à la vision de la maman de Jérôme qui ne comprendrait plus son statut familial sur la scène. ( Attention : S’assurer scrupuleusement que la déclaration préalable à l’embauche a été effectuée en temps voulu).

RIDEAU ! En principe quand on dit « rideau » le rideau s’ouvre mais attendu que nous sommes dans le mode de l’écrit il ne peut pas s’ouvrir sur du papier. Donc, effet limité.

La Maman : Elle tousse pour raffermir sa voix, se penche pour regarder affectueusement son fils qui tapote sur son clavier.

Je vois que tu déformes encore toutes tes poches de pantalon !

Jerome K : Si tu veux que je m’en mette plein les poches je suis bien obligé de les bourrer !

La maman : Oui mais tout de même, on ne se promène pas avec cinq milliards d’euros sur soi tous les jours ! Pense à tes poches !.

Jerome K : C’est mon argent de poche je suis obligé de le laisser dans ma poche.

La maman : Tu devrais quand même en mettre une partie en banque ! Tu ne vas pas tout dépenser dans l’après-midi…

Jérome K : Attention, il n’est que 10 h et demi, pas encore midi…. peux tout dépenser…Na ! Injonction typique d’un enfant gâté. Voir le dictionnaire international de la psychanalyse de Alain de Mijolla qui est extrêmement précieux pour ce genre d’observation sur le rapport à la mère.

La maman : Elle tousse car elle pressent un détachement soudain du fils qui amorce un transfert affectif mère/argent. La mère va rentrer sensiblement dans une phase de culpabilité qui va probablement engendrer une crise hypocondriaque menant fatalement à la mélancolie à caractère irréversible vu l’âge du patient. À noter au passage l’influence des détournements de fonds monétaires virtuels sur le psychisme existentiel et réel des mères de « traders »

Jérome K : Que nenni ! Utilisation frappante du vieux français pour détourner dans le temps le vrai problème. Reste de comportement infantile, observation qui servira plus tard aux avocats de Jérome pour plaider l’irresponsabilité. …Quand on voit tout ce qui se passe dans les banques, on n’a pas confiance. Et puis j’ai peur de manquer : d’avoir beaucoup d’argent sur moi me rassure.

La maman : Tu pourras te le faire voler !

Jerome K : On ne vole pas cinq milliards d’euros, c’est trop ! On ne les voit pas. Plus la somme est importante moins elle est visible.
« Assumation » totale du fils qui définit très clairement ses desseins et marque lisiblement sa personnalité. Sorte d’affranchissement de la tutelle parentale. Tutelle mono parentale pour être précis puisque depuis le début de la pièce le PERE n’est pas revenu.

RIDEAU

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.