Accueil > Match d’improvisation

Critiques / Comédie & Humour

Match d’improvisation

par Marie-Laure Atinault

Le carton et la pantoufle

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’idée vient de nos cousins Québécois. En 1977, les théâtres enregistraient une chute de fréquentation à cause de l’engouement du public pour les matchs de hockey sur glace. Deux comédiens, Yvon Leduc et Robert Gravel ont eu l’idée de donner du punch à une nouvelle forme de spectacle. La scène traditionnelle est remplacée par une patinoire (sans glace), entourée de gradins. De part et d’autre de cette mini arène, deux équipes de quatre comédiens s’affrontent, sous le regard vigilant d’un arbitre, assisté de deux accesseurs et d’un meneur de jeu. Comme pendant les jeux du cirque, le public peut élire son équipe préférée grâce à un carton de vote. Il peut également huer et conspuer l’arbitre grâce à un chausson qu’il brandit ou, à l’occasion, utilise comme projectile. Les matchs d’improvisation rencontrent un vrai succès depuis qu’ils sont organisés un peut partout en Europe. La LIFI existe depuis 1987, elle est la plus importante ligue du genre en France. Et - cocorico ! - la France a remporté le récent championnat du monde.
Un match d’impro, donc, est très réglementé. Il se compose de trois périodes de 30 minutes pendant lesquelles les équipes s’affrontent en cession de 45 secondes à 20 minutes, avec des contraintes sur le nombre de comédiens, le style. Quant aux thèmes, ils sont parfois tellement abscons que nous sommes baba d’admiration pour les comédiens qui réussissent tout de même à nous faire rire. Le rituel est très important. Ainsi, les gestes de l’arbitre sont-ils aussi codifiés que ceux d’un sémaphore. Chaque équipe a un coach qui donne des conseils, remonte le moral de ses troupes, face aux vilenies du méchant arbitre.
La ligue d’improvisation a investit l’Elysée Montmartre, un très joli lieu qui mériterait d’être classé. Les moulures frémissent des voix du music-hall de ses débuts, ainsi que des cris des supporters des matchs de catch et de boxe. La réussite de la ligue de l’improvisation tient probablement à une organisation sans faille. L’accueil est chaleureux, le public béotien est initié pour respecter les usages. Et il y va allégrement de son coup de chausson, de ses vivats et de ses partis pris. La formule est très futée, puisqu’elle engage à revenir pour suivre les autres matchs, en famille ou en bande de copains.

A l’Elysée Montmartre, un lundi sur deux. Tél : 01.40.13.99.69. www.impro-lifi.com

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.