Accueil > Le vol de Kitty Hawk de Georges Dupuis

Critiques / Comédie & Humour

Le vol de Kitty Hawk de Georges Dupuis

par Marie-Laure Atinault

Les fils d’Icare

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

L’histoire de l’aviation a peu inspiré les auteurs de théâtre, à part « Boeing Boeing » parlant plus des escales que de la vie en plein vol, et la pièce « Cyclone II » de Jules Roy mise en scène par Gérard Maro qui faisait la part belle aux pionniers du mur du son. La conquête des cieux ne semble pas faite pour les planches et pourtant Georges Dupuis se lance comme un homme oiseau dans l’aventure des premiers fous volants. Le vol de Kitty Hawk relate les premiers bonds de l’aviation balbutiante et du travail acharné des frères Wright pour faire décoller ces drôles de machines. L’action se situe dans la boutique de cycles des frères Wright qui inventèrent une bicyclette révolutionnaire. Les deux frères sont des mécaniciens de génie. Ils consacrent leur temps, leur énergie, leur argent à une entreprise démesurée. Kitty Hawk n’est pas le nom d’une femme ou de la muse des frères Wright mais un lieu dit qui présentait toutes les garanties topographiques pour un premier vol. Le 17 Décembre 1903, la machine volante des frères Wright décollait du sol et volait pendant 12 secondes. Douze secondes qui allaient ébranler le monde scientifique et propulsaient le XXème siècle dans la conquête de l’espace.

La science c’est facile !!!!

Ce projet est le bébé des frères Ivancic, fous d’aviation. Ils ont confié à Georges Dupuis le soin d’écrire cette pièce qui allie habilement anecdote , description scientifique et notion de physique. Le tout tient du livre de vulgarisation "La science c’est facile" et des Palmes de Monsieur Schutz. Il a réussi surtout à faire un spectacle ludique qui intéresse autant les initiés que les profanes, les parents que les enfants. Presque tous les personnages sont historiques, sauf celui de la voisine interprétée par Firmine Richard qui apporte une note humoristique. Elle personnifie le sens commun de ceux qui ne comprenaient pas ce désir de voler. Autre personnage de fiction, celui de la photographe qui fixe le vol des oiseaux pour aider les frères Wright. Un joli personnage de femme qui exerce son talent dans une nouvelle discipline la photographie et l’occasion de voir Valérie Karsenti, excellente et charmante. Toute la famille des frères Wright est solidaire. Ce ne sont pas des chercheurs maudits mais des hommes impliqués dans la vie et qui ont le soutien inconditionnel d’une famille unie, ce qui n’est pas anodin et apporte une touche sensible au texte. Le père est joué par Jean Hache, comédien qui se fait trop rare et qui est toujours d’une sobriété charismatique. Orville et Wilbur Wright sont interprétés par Pascal et Philippe Ivancic, comédiens plein de fraîcheur et d’un enthousiasme communicatif.

Le vol de Kitty Hawk comédie exaltée de Georges Dupuis mise en scène Yves Pignot avec Laurent Benoit, Jean Hache, Pascal Ivancic, Philippe Ivancic, Valérie Karsenti, Firmine Richard, Rosalie Symon
Durée du spectacle 1H45
Théâtre 13

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.