Accueil > Le K d’après Dino Buzzati

Critiques / Théâtre

Le K d’après Dino Buzzati

par Gilles Costaz

Le quotidien dans une lumière fantastique

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Ce K n’est pas celui de Franz Kafka, mais celui de Dino Buzzati. C’est un animal mystérieux, genre Moby Dick, mais tout ne peut être révélé. Buzzati se place dans ce livre entre le fantastique et la réalité pour développer une série d’histoires que Grégori Baquet et Xavier Jaillard ont gardées dans leur diversité et que Baquet enchaîne dans la continuité. Dans un texte, il est question d’un auteur dont les écrits s’éloignent inéluctablement du public. Dans un autre, un peintre compte les artistes qui sont morts plus jeunes que lui (et ils sont nombreux !). Ailleurs, Dieu accepte de créer la terre sur l’insistance d’un chef de projet qui se charge de faire le travail. Ou bien un homme se lève la nuit et voit tout un bestiaire à l’œuvre dans son jardin. Ou encore un autre remarque dans sa pelouse des bosses, qui sont comme les marques ou les tombes des amis qui viennent de mourir…
Chaque nouvelle est drôle, poignante et fraternelle : une tonalité complexe qui convient parfaitement à Grégori Baquet, acteur chaleureux, toujours d’une âme profonde et d’une grande vivacité physique. Sur scène, il joue réellement avec la lettre K, puisqu’on lui a fabriqué un grand et beau coffre en bois qui épouse la forme de la lettre. Pour chaque texte, il en change la position. Donnant à tous les récits leur juste vitesse, il compose un moment étonnant, emportant le spectateur dans un plaisant labyrinthe, à l’opposé de ces inutiles exercices littéraires qu’on nous inflige souvent. Ici, les mots s’envolent et les histoires semblent palpables.

Le K d’après Dino Buzzati, adaptation et mise en scène de Xavier Jaillard et Grégori Baquet, avec Grégori Baquet.

Festival d’Avignon off : Théâtre Buffon, 14 h 45, tél. : 04 90 27 36 89, jusqu’au 28 juillet. (Durée : 1 h 10).

Photo DR.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.