Le Barbier de Séville de Gioacchino Rossini

Rosine chez les Talibans

Le Barbier de Séville de Gioacchino Rossini

Depuis 2002, de reprise en reprise, cette production signée Coline Serreau pour la mise en scène et Jean-Marc Stehlé pour les décors est devenue un classique. De Séville à Kaboul, le combat des femmes inféodées au bon vouloir des hommes, est toujours d’actualité et de Beaumarchais à Rossini sa mise en théâtre et en opéra reste d’une réjouissante fantaisie. La voici à nouveau comme jaillie d’un conte des mille et une nuits, dans les ors les cuivres, les tapis et les soies, et ce bain de gags qui font fuser les rires en accord parfait avec la virtuosité rossinienne. Bruno Campanella sera à la tête de l’Orchestre de l’Opéra National de Paris. On retrouvera Karine Deshayes en Rosine finaude, Dalibor Jenis en Figaro, Alberto Rinaldi en Bartolo.
A voir ou revoir sans modération.

Opéra Bastille, les 26, 30 mars, 3, 5, 8, 10, 14, 21, 23 avril à 19h30, le 18 à 14h30.

08 92 89 90 90 – www.operadeparis.fr


Crédit photo : C. Leiber/ Opéra national de Paris

A propos de l'auteur
Caroline Alexander
Caroline Alexander

Née dans des années de tourmente, réussit à échapper au pire, et, sur cette lancée continua à avancer en se faufilant entre les gouttes des orages. Par prudence sa famille la destinait à une carrière dans la confection pour dames. Par cabotinage, elle...

Voir la fiche complète de l'auteur

Laisser un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

S'inscrire à notre lettre d'information
Commentaires récents
Articles récents
Facebook