Accueil > « Didier Gustin » au théâtre de Gagny.

Critiques / Comédie & Humour

« Didier Gustin » au théâtre de Gagny.

par Jacky Viallon

Dommage s’est passé… Mais ça se reproduira ailleurs !

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Soyez tout de même vigilant, pour attraper « Le Gustin »
Des yeux, il faut être rapide, rapide comme lui avec ses bonds et rebondissements de kangourou. Que ça saute ! Que ça saute !
En effet Didier Gustin a une énergie qui le classe d’emblée dans « Les bêtes de scène » de même que, lorsqu’il évoque Johnny son énergie semblerait dépasser celle de l’original.
Il imite une multitude de personnages en fondu enchaîné. Il les « croque » d’un trait… Il lui suffit alors d’appuyer un geste, ou un détail emprunté à tout un gestus dont il connaît bien les composants.
Il faut tout de même avoir un sacré sens de l’observation pour réduire à une frange suggérée seulement par cinq doigts posés en éventail sur la tête, le faciès d’un de nos autres chanteurs romantico-bobo-larmoyant.
Les images sont fortes et efficaces, car il est vrai, qu’une fois rentrés chez nous, elles vont rester à trottiner plusieurs jours dans notre mémoire.
On aura alors le souvenir précis d’un glissement de multiples personnages s’échappant de son album d’observation. Il y a bien sûr toute la panoplie des gens du métier artistique. Si on ne les reconnaît pas tous, qu’importe, on les pressent. Les vedettes de différentes époques défilent devant nous… Spectacle inter-génération, sans complaisance pour aucune...
Ce qui donne de la profondeur et de la vérité à son travail, c’est la justesse et la précision de son geste : un col de chemise relevé, une épaule très légèrement affaissée nous amène à penser intérieurement cette banalité : « C’est ça…C’est vraiment ça… » 

Gustin sait nous croquer le drôle ou le tragique qui émerge de chacun de ses personnages. Il accompagne avec énergie toutes ses mutations. Énergie peu commune qu’il sait entretenir avec certainement beaucoup de rigueur et de technique. De plus son charme et sa franche sympathie l’aide à porter son public. Tout va bien ! Bref ! Didier Gustin a tout simplement l’intelligence de la scène.
Le public le ressent, on le sent, nous aussi, content d’être là… Dans la salle, ce soir là, il y avait des spectateurs d’âges très différents. Apparemment beaucoup d’habitués. Il est plaisant d’entendre dans le hall des conversations entre spectateurs qui échangent leurs avis sur d’autres productions du lieu. Il faut dire que le théâtre de Gagny a une programmation très éclectique. C’est bien pensé par l’équipe et son directeur, Delfino Usaî, ce dernier, tout à son affaire, avance avec prudence dans sa programmation, tout en prenant quelques risques raisonnablement mesurés. Citons aussi, dans le même lieu, le cinéma, qui fait bon complément au théâtre .
Toute cette palette de propositions fait que cela fidélise et pérennise un public .
Aussi, on pourrait dire que, malgré la crise, la culture se porte bien à Gagny.

Théâtre municipal de Gagny et cinéma : 01 43 02 81 33

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

1 Message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.