Accueil > Déclaration de mots de guerre

Billets d’humeur / Jacky Viallon

Déclaration de mots de guerre

par Jacky Viallon

Inventaire

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Veuillez excuser le retard que j’apporte à la parution de ma chronique de cette semaine. Mais je fus très accaparé par Dieu, une partie de mon temps, pour rédiger cet opuscule sur les différents types de guerre qui secouent la planète dans son panier à « salades ».

Il est donc de mon devoir à titre de dédommagement de vous offrir la primeur de ces quelques bribes à vocations militaires et guerrières sachant qu’actuellement le conflit est une valeur sûre, stable et facilement échangeable ou interchangeable.
Voici donc quelques définitions, début de rédaction d’un nouveau « petit organon » :

Guerre froide : Guerre qui ne manque pas de chaleur humaine. Guerre où l’on se fait la gueule entre partenaires. On dira de l’ennemi « Qu’est ce qu’il est froid ! »

Guerre juste : En principe, nommée ainsi par celui qui la déclare en premier. On peut interpréter cette expression sur plusieurs registres :
- La guerre juste : les bombes sont tombées justes. C’est en fait une guerre propre.
- La guerre est juste : ce n’est pas notre pointure ! Tant pis la marchandise n’est ni reprise, ni échangée. Il fallait l’essayer sérieusement avant de l’emporter chez

- Guerre économique : Guerre où l’on économise les minutions. Guerre que l’on peut donc pratiquer et renouveler à souhait puisqu’elle est économique. Guerre sur programme bio. Se servir de la notice de votre machine à laver.

- Guerre civile : Guerre qui attend officiellement d’être nationalisée afin d’être en quelque sorte titularisée.

- Petite guerre : Guerre en pleine croissance qui ne saurait échapper à la mutation en grande guerre. Extension garantie. Si la maison ne possède pas la taille en rayon elle se charge de la trouver en stock.

- Guerre et Paix : Concept erroné et purement romanesque qui propose deux termes totalement antinomiques pour banaliser le phénomène. Sorte d’aveu

Tout ça est de bonne guerre ! À la semaine prochaine.

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.