Accueil > Les Femmes savantes de Molière

Critiques / Théâtre

Les Femmes savantes de Molière

par Gilles Costaz

Un monde en ébullition

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Marc Paquien est le metteur en scène de la rentrée 2012 : il dirige Catherine Frot dans Oh les beaux jours de Beckett à la Madeleine, et il présente – ce qui est moins médiatique - Les Femmes savantes à la Tempête. Comment fait-il ? En réalité, ce Molière a déjà été présenté dans divers théâtres français, notamment à l’Avant-Seine de Colombes. Paquien et son équipe y prennent position dans la querelle qui surgit généralement quand on monte cette comédie : faut-il aimer ou rejeter par le rire ces femmes aux furieuses prétentions scientifiques ? « Ces femmes savantes nous émerveillent et nous émeuvent, en même temps qu’elles nous font rire, écrit le metteur en scène. Car elles se donnent tout entières à leur passion, jusqu’à chuter et devenir des ridicules. Mais, une fois lancées sur le chemin des lumières, elles n’arrêteront pas le cours de leur pensée. Les femmes sont des modernes, c’est-à-dire d’aujourd’hui. Cette pièce de Molière est une comédie virulente, acerbe, contemporaine. Elle fustige bien sûr le mensonge et la pédanterie mais nous parle aussi du désir absolu de savoir, qui peut mener jusqu’à la folie. »

Il y a une dizaine d’années, Catherine Hiegel, montant cette pièce, avait pris parti pour Bélise, Henriette et Armande avec une telle impétuosité féministe que le texte perdait de son pouvoir comique. Marc Paquien aime bien les personnages mais ne casse pas le moteur. On rit vraiment à ce conflit familial et scolastique qu’il place dans une évocation de maison plus que dans une maison intégrale. Les perruques, les costumes et les fards participent à la folie ambiante. Les acteurs, Daniel Martin (Chrysalde), Agathe Rouillier (Armande), Anne Caillère (Bélise), Eric Frey (Ariste), Jany Gastaldi (Philaminte), François de Brauer (Trissotin), Alix Riemer (Henriette) notamment, jouent haut en couleur et en voix. Un beau spectacle en ébullition.

Les Femmes savantes de Molière, mise en scène de Marc Paquien, scénographie de Gérard Didier, lumières de Dominique Bruguière, son d’Anita Praz, costumes de Claire Risterucci, maquillages et coiffures de Cécile Kretschmar, collaboration artistique de Daisy Amias, avec nne Caillère, François de Brauer, Eric Frey, Jany Gastaldi, Nathalie Kousnetzoff, Matthieu Marie, Daniel Martin, Pierre-Henri Puente, Alix Riemer, Agathe Rouiller. Théâtre de la Tempête, tél. : 01 43 28 36 36, jusqu’au 19 février. (Durée : 2 h 15).

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.