Accueil > Les Coréens de Michel Vinaver

Critiques / Théâtre

Les Coréens de Michel Vinaver

par Marie-Laure Atinault

Dans le cadre du festival Ciné-Scènes

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis 1992, le festival Ciné-Scènes organise autour d’un auteur de théâtre contemporain tout un tissu de manifestations : des projections, des lectures, des expositions. Le festival initié par la Scène Nationale Évreux-Louviers utilise toutes les structures culturelles des deux villes. L’invité de cette édition 2008 est Michel Vinaver, un auteur qui porte la marque de son temps dans son œuvre, alors que les français font souvent preuve de frilosité vis à vis des faits d’actualité contrairement aux Américains qui les traitent avec une certaine crudité. En France, la guerre d’Algérie est toujours un peu tabou, voire sulfureuse. Michel Vinaver, dont l’importance dans le théâtre français n’est plus à signaler tant sa place est incontestable et son œuvre - il nous pardonnera cette rodomontade - est incontournable !

Juste retour de l’histoire

En 1955, Gabriel Monnet, un des pionniers de la décentralisation passe une commande à un jeune écrivain remarqué par Camus. Le sujet est un brûlot, la guerre de Corée. Elle sera mise en scène par Planchon, Jean-Marie Serreau et, plus récemment, par Christian Schiaretti.
Le 11 Novembre 2006 Les Coréens sont crées en Corée à Séoul par une troupe coréenne dans une mise en scène de Marion Schoëvaërt et de Byun Jung Joo. La pièce raconte le chant de mort du soldat français Belair, isolé et blessé et de ses cinq camarades errant dans une forêt hostile. La pièce commence par cette réplique d’un paysan qui dit à un soldat : Qu’es-tu venu faire dans ma maison ?
Nos soldats se posent la même question, que sont-ils venu faire dans ce pays qu’ils ne savaient même pas placer sur leur atlas.

La troupe coréenne se sert de tous ses héritages artistiques pour représenter la pièce : Théâtre traditionnel, chant, danse, rites chamaniques. L’ensemble de la troupe est jeune, il en découle une énergie, un souffle communicatif. Le spectacle est joué en Coréen mais des surtitres très bien fait permettent de suivre l’œuvre au plus prés. La mise en scène à quatre mains est une jolie réussite, avec des trouvailles comme l’utilisation de vêtements éparpillés sur la scène qui serviront d’accessoires. Les musiciens présents sur scène participent au bruissement végétal de la pièce. L’implication physique des interprètes nous fait penser aux Opéras chinois revisités, avec insolence. Certains moments font sourire comme la chanson de l’orange ou de la soupe, d’autres, plus graves, sont habilement agencés. Le spectacle quoiqu’un peu long est une réussite qui mériterait une plus large diffusion.

Vinaver sur tous les fronts

Les spectateurs pourront découvrir une exposition des dessins de Gilles Duché pour les costumes des Coréens de 1956. Le petit programme offert au théâtre est non seulement bien fait mais éclaire sur la création de la pièce. De même qu’une gazette jaune (gratuite), un petit journal exposant et replaçant l’œuvre dans son époque, avec des entretiens des artistes, et reprenant l’article de Roland Barthes. Le programme et le journal sont dans la droite ligne d’un théâtre citoyen, une belle initiative de gratuité et de pédagogie.
Michel Vinaver, nous l’avons déjà dit, est un homme de son siècle, toujours impliqué dans ce monde dont nous subissons parfois les tourments. Il écrit 11 SEPTEMBRE 2001 sur l’événement qui fait basculer le XXIème siècle loin des utopies. La pièce est donnée dans l’ancienne usine Wonder de Louviers, dans une mise en scène de Jacques Falguières, qui plonge le spectateurs au milieu des fantômes, des voies, des discours, des cris des acteurs de ce drame, de cette catastrophe qui mis le monde occidental KO. Un très beau travail qui fut présenté à Michel Vinaver et à Gabriel Monnet. Le théâtre comme merveilleux antidote à l’endormissement des corps et des consciences !

Les Coréens de Michel Vinaver. Mise en scène de Marion Schoëvaërt et Byun Jung Joo avec les Wuturi players la Scène Nationale Evreux - Louviers et au Théâtre du Grand Forum : 02 32 25 23 89
http://www.scene-nationale-evreux-louviers.fr/

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.