Accueil > L’Heure du biscuit de Michèle Barbier

Critiques / Théâtre

L’Heure du biscuit de Michèle Barbier

par Gilles Costaz

Deux sœurs et leur mystère

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Deux sœurs âgées vivent recluses dans un appartement. C’est la soupe à la grimace tous les jours. L’une, sous prétexte qu’elle est diminuée, domine l’autre, la blesse, lui donne des ordres. Derrière leur vie, il y a un mystère qui s’expliquera peu à peu. Mais le monde extérieur et les souvenirs, cadenassés, restent à distance. Une lettre arrive de temps en temps, mais la femme autoritaire ne l’accepte pas et demande au facteur de la retourner à l’envoyeur. Pourtant, ces lettres pourraient entrouvrir le passé caché et changer la vie des deux femmes…

Michèle Barbier est une personnalité du cirque, mais elle a aussi écrit et joué des pièces de théâtre. Celle-ci, L’Heure du biscuit (par référence à l’heure où les personnages mangent rituellement une douceur), est sans doute sa meilleure pièce. C’est un texte sur deux tons : la relation des deux protagonistes est sur le mode intime – avec des éclats et des silences -, les deux passages du facteur sont sur le mode fantaisiste. Les tonalités intimes l’emportent, en nous touchant profondément. Michèle Barbier joue la femme pourvue de dureté et de méchanceté, en donnant à toutes les répliques leur acidité et leur fond de tristesse. Chantal Peninon campe la sœur à moitié soumise mais capable de révolte ; elle le fait avec beaucoup de nuances. Ludovic Salvador interprète habilement deux personnages épisodiques et opposés. C’est un croquis, un pastel, une nouvelle : un joli moment où la vérité humaine est saisie au vol, secrètement, de quelques élégants coups d’aile.

L’Heure du biscuit de Michèle Barbier, mise en scène de l’auteur. Avec Chantal Péninon, Michèle Barbier, Ludovic Salvador. Aire Falguière, samedi 20 h 30 (sauf le 13 avril), les dimanches à 15.30 (sauf les 31 mars et 14 avril). tél. : 01 56 58 02 32, jusqu’au 5 mai. (Durée : 1 h 10).

Photo Jean Carmet

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.