Accueil > C’est pas pour me vanter

Critiques / Comédie & Humour

C’est pas pour me vanter

par Marie-Laure Atinault

…Mais quelle bonne soirée nous avons passée avec le nouveau spectacle de Gloria Paris !

Partager l'article :
Version imprimable de cet article Version imprimable

Eugène Labiche est peut-être l’un des auteurs les plus prolifiques du théâtre français, son œuvre est une passionnante étude de la bourgeoisie du Second Empire, il sait mieux que personne souligner les traits de cette classe émergente. Leurs ridicules, leur mesquinerie et leurs travers font nos délices, mais chez Eugène Labiche, il n’y a pas de méchanceté, il pointe, examine, passe à la loupe, au microscope, comme un entomologiste, ces drôles d’insectes ventrus.

Gloria Paris est italienne et même si nous l’avons adoptée depuis longtemps nous le rappelons tout simplement pour signaler que Labiche ne fait pas partie de son patrimoine. Son point de vue, l’analyse qu’elle porte au texte et à ces personnages qui sont proches de la caricature à la Daumier, permet d’appréhender le texte d’une façon originale. Gloria Paris a choisit, « la grammaire » qui touche l’étrangère face à l’apprentissage d’une langue, à la grammaire française si complexe avec ses exceptions et ses bizarreries, et « 29 degrés à l’ombre » qui met en scène une compagnie en plein ennui d’un dimanche de canicule.

« La grammaire » est follement gaie et réveille en nous le traumatisme de l’école et des interrogations de l’élève « Faut-il un « s » ou deux pour écrire nation ? ». Le pauvre Caboussat cache honteusement ce qu’il considère comme une tare : son inaptitude face à la grammaire. Heureusement il a à ses cotés sa fille, un ange de la rhétorique. Dans cette pièce allègre, les personnages sont tous plantés avec l ‘art consommé de la réplique juste, le domestique casseur, le vétérinaire militant ou le calamiteux archéologue contournent verbes et adverbes. Avant de voir cette pièce vous ne saviez certainement pas que le mot archéologie pouvait déclencher des fous rire !
Gloria Paris a opté pour un plateau très sobre, stylisé. Les costumes sont contemporains, mais loin du réalisme. Tout fonctionne à merveille jusqu’au costume de la jeune fille de province porté par une Anne-Laure Tondu, méconnaissable. Cette épuration, cette légèreté, l’absence d’accessoires ou de meubles qui ne sont pas indispensables donnent une fluidité, une liberté aux comédiens. Le changement de décor se fait en musique sur un rythme qui ne laisse aucun répit aux spectateurs.

« 29 degrés à l’ombre » aborde le thème de la lâcheté et du trio classique. Mais pour l’historien la pièce est bien ancrée dans les changements politiques, adieu l’Empire et vive la république. L’insupportable Pomadour oblige ses invités à jouer au jeu du tonneau mais de surcroit les gains serviront à l’édification d’une Maison d’école. Pendant ce temps Madame Pomadour se laisse compter fleurette….
Gloria Paris a réunit une distribution proche de la perfection. Nous avons plaisir à retrouver Anne-Laure Tondu et Bruno Fleury les « Amoureux » de Goldoni crée au théâtre du Nord en 2008. Bruno Fleury campe un archéologue qui fait de bien belles découvertes, et un amoureux propre à combattre tous les ennuis dominicaux. Pascal Ternisien est si convaincant en vétérinaire qu’il risque de donner des consultations. Quel plaisir de retrouver Serge Tranvouez avec sa casquette de comédien dans un répertoire où nous ne l’attendions pas !
Il sait doser le poids du drame qu’il y a dans toute comédie. De Caboussat le débonnaire à Pomadour le duelliste arrangeant, il est impeccable.
C’est pas pour me vanter donnera ses cours de grammaire et de jeu du tonneau jusqu’au 3 Décembre à Lille puis en tournée.

C’est pas pour me vanter, deux pièces en un acte d’ Eugène Labiche La Grammaire et 29 degrés à l’ombre, mise en scène de Gloria Paris, avec Bruno Fleury, Stephen Szekely, Pascal Ternisien, Anne-Laure Tondu, Serge Tranvouez
Théâtre du Nord-Lille jusqu’au 3 décembre
Tournée Théâtre de Rungis 11 et 12 décembre, L’Avant-Seine de Colombes 18 décembre

crédits photos : Pidz

Le Mur d'affiches


Visitez le Mur d'Affiches...

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.